Bucks

Braquage : les Bucks vendus pour $550 millions

Nous vous en parlions il y a un peu moins de 15 jours, les Milwaukee Bucks étaient à vendre. La principale condition était de maintenir la franchise à Milwaukee. Si l’accord doit encore être approuvé par la ligue, Herb Kohl devrait se débarrasser de l’équipe pour la modique somme de $550 millions. Bien joué l’ancien !

En effet, le prix de vente est supérieur à 27% de l’estimation faite par Forbes de la valeur de la franchise ($405 millions), mais il faut croire que les repreneurs, Wesley Edens et Mark Lasry n’ont pas vu la saison des Bucks et pensent faire une bonne affaire en achetant une équipe en bois, dont il faut refaire la salle et où personne ne veut jouer, tout en se faisant imposer de rester dans l’un des Etats les plus moisis des USA. Et lorsque l’on sait que Herb Kohl avait pris possession des Bucks en 1985 pour $18 millions, on se dit que les proprios nous prennent eux aussi bien pour des cons lorsqu’ils nous parlent de leurs pertes annuelles lors des lockouts. Car même si la valorisation de la franchise n’est pas prise en compte lors de tels calculs, on se rend compte que ces pertes sont bien amorties lors d’une cession…

Bref, tout le monde est content, sauf Seattle puisque le groupe d’investissement issu de l’état de Washington n’a même pas été écouté par Herb Kohl qui voulait que les Bucks restent dans le Wisconsin. Mais les nouveaux propriétaires étant basés vers New York, il n’est pas encore très clair si d’autres actionnaires minoritaires locaux se joignent à l’achat pour donner des garanties sur le fait que la franchise ne bouge pas de Milwaukee.

Il ne reste plus maintenant qu’à attendre que la ligue donne son feu vert, et aux nouveaux propriétaires de dépenser encore plus pour construire une nouvelle salle, essentielle selon Adam Silver. Celle-ci pourrait être financée en partie par Herb Kohl, Lasry et Edens, mais également par de l’argent public, ce qui pourrait plus difficile à obtenir.

En attendant, les daims sont en vacances, ils ont un max de boules pour la loterie d’avant draft, Herb Kohl s’en est mis plein les poches et Larry Sanders fume pépère chez lui. Tout va bien dans le Wisconsin.

Source: NBC Sports

Source image couverture: http://fox6now.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top