Rockets

James Harden marque 60% de ses points aux lancers et à trois points : le seul dans l’histoire de la NBA !

James Harden est surtout connu pour sa barbe, sa coupe de cheveux, et pour avoir joué aux côtés de Kevin Durant ainsi que Russell Westbrook à Oklahoma City. Seulement, depuis son arrivée à Houston, il est devenu phénoménal dans un registre qui rend les défenseurs fous : l’attaque.

En effet, après une première saison dans le Texas où il finira avec 25.9 points de moyenne, il enchaine celle de cette année avec un petit 25.1 points tous les soirs. L’arrivée de Dwight Howard dans l’effectif ? Probablement. Mais ce qui rend dingue les défenses adverses et surtout les fans des équipes qui affrontent le barbu, c’est la façon dont il obtient ses points. On sait que Kevin Durant les prend de partout, Kevin Love sera surtout à distance et au rebond offensif, Carmelo mettra des tirs à mi-distance et LeBron ira en pénétration. Ces 4 joueurs cités ne sortent pas de nulle part, il s’agit des 4 meilleurs scoreurs de la Ligue ! Mais la différence entre eux et Harden, c’est bien dans la répartition des points.

Ainsi, c’est Tom Aberstroh d’ESPN, auteur de l’excellente rubrique Big Number, qui a expliqué ce midi via vidéo en quoi James Harden réalisait une saison historique. Car si on regarde le détail des points marqués par Leonidas cette saison, on obtient les chiffres suivants : sur 25.1 points de moyenne, il en obtient 7.5 de moyenne aux lancers, et 7.3 à distance. Ce qui revient à-peu-près à 7 ou 8 lancers rentrés tous les soirs, et un peu plus de deux tirs à trois points réussis. De loin comme de près pour aller chercher les fautes, James Harden est donc partout et peut vous mettre 30 points sans avoir transpiré ni osé vous sauter dessus pour obtenir deux lancers. Il se contorsionne pour forcer les arbitres à siffler fautes, rentre exprès dans ses défenseurs pour tester leur solidité, et vu que ces derniers ont peur de prendre une faute stupide, ils le laissent ouvert à distance ! 7.5 points sur la ligne et 7.3 points de loin, cela nous donne 14.8 points tous les soirs dans ces deux compartiments, soit 60% de ses 25.1 points de moyenne. Vous nous suivez toujours ?

Du coup, en quoi cette saison est historique ? Et bien comme la vidéo dans le lien ci-dessous l’explique, il y a eu 329 joueurs dans l’histoire de la NBA qui ont déjà tourné à plus de 25 points de moyenne sur une saison. Combien parmi eux ont déjà réussi à obtenir 60% de leurs points aux lancers et à distance ? Zéro. Aucun ! Pas le moindre joueur capable d’être aussi efficace dans deux aspects essentiels d’un match. C’est ça qui rend James Harden unique et lui permettra probablement d’avoir une carrière longue, car elle ne se base pas sur des contacts violents dans les airs ou des changements de vitesse fous, il sait simplement sur quoi se concentrer dans quels domaines il excelle.

Retrouvez la vidéo en cliquant ici !

C’est la recette parfaite selon Daryl Morey, son General Manager à Houston, qui est un fou de statistiques et prône le basket rapide et facile. En effet, pour lui comme pour Harden, les tirs les plus efficaces sont les trois points et les lancers-francs : nul ne doute que leur mariage est fait pour durer.

Source : ESPN

Source image : ESPN

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top