Los Angeles Clippers

CP3 revanchard, Blake décisif, les Clippers en patrons !

Clippers et Mavericks nous ont offert un match offensif et spectaculaire de grande qualité la nuit dernière à l’American Airlines Center de Dallas. Les deux équipes possèdent des armadas capables de jouer vite, de shooter de loin, d’attaquer le cercle, bref des armadas capables de marquer beaucoup de points. 

La rencontre d’hier n’a pas dérogé à la règle. D’autant plus que les Clippers sont arrivés dans le Texas le couteau entre les dents après avoir perdu la veille à la Nouvelle Orléans. Chris Paul, notamment, avait beaucoup à se faire pardonner après sa performance horrible face aux Pelicans et un joueur de la trempe du meneur angelino ne passe pas au travers deux matchs d’affilée. Non, non ! Le CP3 d’hier était bien celui que nous avons l’habitude de voir depuis des années : tranchant, vicieux, intelligent et monstrueux de précision technique. Résultat : 31 points à 9/18 au tir, 9 passes décisives, 4 rebonds et 3 interceptions pour le patron des Clippers !
Le meilleur passeur de la ligue cette saison a d’ailleurs connu son gros passage en début de troisième quart ce qui a permis aux siens de prendre jusqu’à 7 points d’avance alors qu’ils en avaient eu jusqu’à 12 de retard dans le quart précédent. Mais les Mavs recollaient en s’appuyant sur leur beau jeu collectif en attaque (81 – 81 à la fin du 3ème quart). Sous l’impulsion d’un Vince Carter inspiré (23 points à 9/13 au tir) et d’un Dirk toujours là pour planter quand il s’agit de planter un gros shoot (21 points, 9 rebonds), les hommes de Rick Carlisle ont placé un run qui nous a fait penser qu’ils allaient emporter le morceau et recoller sur les Suns pour la 8ème place à l’Ouest.

L’écart est remonté jusqu’à 9 points (93 – 84) en faveur des Mavericks à 7’45 du buzzer final mais, sans paniquer et tout en maîtrise, les Clippers ont parfaitement géré cette fin de match. Chris Paul a dirigé la manœuvre pendant que Deandre Jordan et Blake Griffin sont allés au charbon. Le pivot finira la rencontre avec 16 points et 15 rebonds contre lesquels Samuel Dalembert, Brandan Wright ou Dejuan Blair n’ont rien pu faire. Pendant ce temps, l’ami Blake envoyait 18 points à 8/14, 13 rebonds, 4 passes décisives, 2 contres et surtout deux paniers importantissimes dans les deux dernières minutes. A 99 – 101, pour les Mavs avec 1’30 à jouer, Griffin conclut une contre attaque avec un « eurostep » parfaitement exécuté sur lequel Nowitzki ne peut absolument rien. 101 partout. Bonne défense des Clippers et sur l’offensive suivante, le ballon arrive encore dans les mains de l’ailier fort rouquin. Sur la ligne de lancers, avec Wright sur lui, le Blakounet semble se lancer dans un drive main gauche mais il envoie un spin move impressionnant de fluidité et de puissance suivi d’une finition en finger roll pleine de toucher. Un move qui met dans le vent son défenseur direct et toute l’équipe de Dallas. Je rappelle ici que Blake Griffin fait 2m08 et pèse (au bas mot) 115kg !! Bref, 103 – 101 à 33 secondes de la fin ! La suite sera parfaitement gérée par les Clippers sur la ligne de réparation pour une victoire 109 à 103.

Avec cette victoire en patrons, les Clippers assoient un peu plus leur 3ème place à l’Ouest. Et il faut bien ça car les Rockets, actuellement quatrièmes, tiennent eux aussi un rythme soutenu. CP3, Blake et toute la bande ont envoyé ici un message clair à tout l’Ouest : « Nous pouvons gagner n’importe où ! ». Les Mavericks, eux, ont fait la mauvaise opération de la soirée puisqu’avec cette défaite, ils se restent 9ème mais ont désormais une défaite de plus que les Suns qui sont leurs concurrents directs pour le 8ème spot de playoffs

Highlights du match

Source image : veooz.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top