Los Angeles Clippers

0/12 au tir ? Un peu trop d’émotion pour Chris Paul, de retour à New Orleans hier soir

On a beau connaitre un endroit et y avoir habité pendant de longues années, on peut vite s’y sentir perdu lors du moindre retour après l’avoir quitté. Chris Paul peut confirmer ces paroles de sagesse pour expliquer sa performance hier soir.

Dans sa carrière, CP3 nous a proposé des lignes statistiques plus originales les unes que les autres. 21 passes sur un match, 43 points dans un autre, 9 interceptions en 2008 ou 12 rebonds à plusieurs reprises, la puce des Clippers fait partie de la crème des meneurs depuis son arrivée en NBA et il ne cesse de le prouver soir après soir. Seulement hier, de retour à New Orleans où il a joué ses 6 premières saisons professionnelles, Paul était à la rue. Complètement paumé.

Certains nous diront qu’ils aimeraient bien faire 12 passes et 3 interceptions sur un match en NBA, oui nous aussi. Mais de là à proposer un cinglant 0/12 au tir dont 0/3 à distance ? En 35 minutes ? Pire performance au tir de l’histoire des Clippers ? DES CLIPPERS ? Il faudra demander au joueur ou aux médecins de l’équipe ce qu’il en était pour tenter d’expliquer une telle maladresse, surtout quand on sait que le jeune homme tourne habituellement à 46% au tir. Le public, la ville, les petits hommages délaissés à droite à gauche par certains qui ont assisté à l’évolution du produit de Wake Forest en Louisiane ? Quoi qu’il en soit, c’est tête baissée que Chris Paul s’est exprimé sur sa bien pauvre performance. Avec la défaite au bout, l’intéressé était forcément déçu.

« Si je tirais à 0/15 ou même 0/20 et qu’on gagnait le match, je m’en serai moqué royalement. Mais c’est plus que ce simple match, c’est le fait de tenter de bien jouer à l’approche des PlayOffs… »

Connu pour sa mentalité ultra-compétitive, CP3 avait honte et s’en voulait surtout de ne pas avoir pu rattraper Oklahoma City, actuellement à la seconde place à l’Ouest et à distance respectable. Battus par les Mavericks ce Mardi, Durant et ses potes laissaient une chance au meneur de les rattraper, opportunité malheureusement manquée en perdant 98 à 96 chez Anthony Davis.

Dommage. La prochaine fois, faudra mettre la balle dans l’espèce de cercle orange Chris. Pas contre la planche, c’est pas du paintball mon grand.

Source : ESPN

Source image : Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top