Spurs

Rengaine texane : le Pop fait croquer tout le monde

On en a pris l’habitude depuis quelques années, Gregg Popovich aime plus que quiconque économiser ses cadres en vue des PlayOffs, et de ce fait responsabiliser les seconds couteaux de son effectif. On a ainsi eu droit hier face aux Pistons à un aperçu de ce que pourrait être la fin de saison des Spurs et le pire, c’est que ça marche. Génie.

8 joueurs à 11 points ou plus et 10 à avoir foulé le parquet plus de 12 minutes. Voilà une performance que quelques head-coaches ne réussiraient même pas avec une calculatrice en main. C’est pourtant ce à quoi le Pop nous a habitué ces dernières saisons, jonglant tantôt avec les indisponibilités de chacun, tantôt avec l’opposition proposée.

Et on a encore eu droit hier à un récital stratégique de la part du Coach Texan, ramenant presque le retour de Kawhi Leonard à un simple détail dans un plan d’attaque génialement travaillé…

51 points pour les starters, 69 pour le banc, Marco Belinelli qui vient claquer son 4/4 longue distance avant d’aller se rasseoir, El Manu qui fait ses stats en gardant le frein à main… On est maintenant averti, les Spurs sont passés en mode playoffs, les titulaires assurant sans forcer et les remplaçants se démultipliant pour trouver grâce aux yeux du chef afin d’être présent en Juin dans la quête du titre.

Une recette qui a déjà fait ses preuves par le passé et qui devrait une fois de plus emmener les Spurs très loin en PlayOffs si les blessures restent éloignées de cette belle alchimie collective…

Les Spurs recevront les Bobcats demain soir alors on prend les paris, qui sera le meilleur marqueur Texan? Jeff Ayres, Aaron Baines? Nando De Colo? Ah bah non, pas Nando…

 

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top