Magic

Orlando, le nouveau tueur de gros ! Glen Davis est inquiet…

Après avoir battu le Thunder d’un point vendredi dernier (103-102), le Magic s’est offert le scalp d’un autre gros poisson la nuit dernière. Cette fois-ci, ce sont les Pacers qui ont craqué à l’Amway Center face à la jeune escouade dirigée par Jacque Vaughn.

Pourtant les Pacers menaient de 9 points (52 – 43) à la mi-temps dans le sillage d’un Paul George bien en jambe et qui assurait le spectacle avec un gros poster sur la tête de « Big Baby » Davis. Une raison de plus d’être inquiet pour notre ami Glen… Mais le Magic est resté dans le match. Il faut bien reconnaître une grande qualité à ce groupe de jeunes : ils ne se découragent pas ! Nikola Vucevic (19 points, 13 rebonds) a été très bon face au secteur intérieur fourni d’Indiana. Tobias Harris n’a pas été aussi clutch que vendredi mais a tout de même apporté 13 points et  5 rebonds pendant qu’Arron Afflalo et Glen Davis (encore lui) cherchaient, assez vainement, un peu d’efficacité au tir. 6/20 à eux deux pour un total de 16 points. Maigrichon dirons-nous…

A l’entrée du dernier quart, l’écart était toujours de 10 points (74 – 64). Et c’est à ce moment que le « Oladipo show » a commencé. Tirs à trois points, drive, finitions avec la faute, floater et passes décisives, le candidat au rookie de l’année a tout fait aux Pacers dans ces dernières 12 minutes. Le Magic s’est même retrouvé devant de 7 points à un moment (88 – 81). Moment que Paul George a choisi pour lui aussi essayer de faire basculer la rencontre à coups de trois points notamment. L’ailier all star des Pacers finira le match avec 27 points à 10/19 au tir  dont 5/8 derrière l’arc ainsi qu’avec 7 rebonds et 3 passes décisives. Mais l’homme du match est bel et bien Victor Oladipo qui, alors qu’il était remplaçant, a fini le match avec 23 points, 4 rebonds, 4 passes décisives et 2 interceptions. Le Magic aura quand même eu beaucoup de chance en fin de match après cette remise en jeu ratée, à 93-92, que PG24 n’arrivera pas à exploiter.

Orlando est sur une série de 3 victoires consécutives dont deux face à de grosses cylindrées. Le jeune groupe du Magic progresse, envoie quelques signaux encourageants pour l’avenir et redonne un peu le sourire dans la cité floridienne sauf à Glen Davis qui, lui, n’apprécie guère cette « chasse au gros »…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top