News NBA

Brian Shaw: le spectacle au placard, Denver doit se faire respecter

Parmi tous les nouveaux head coach cette saison en NBA, Brian Shaw est sans conteste celui qui aura la succession la plus difficile. Il doit en effet passer après George Karl, légende NBA, élu coach of the year la saison dernière, après avoir obtenu le meilleur bilan de l’histoire de la franchise (57-25), décrochant la troisième place de la Conférence Ouest. Il a néanmoins eu le tort de se faire éliminer pour la 9ème fois en 10 ans au premier round des Playoffs, ce qui lui a valu l’éviction.

Shaw, ex-assistant de Frank Vogel à Indiana, pendant deux ans, a donc livré sa recette pour exister cette saison, elle marque un virage à 180 degrés par rapport à la méthode Karl, souvent spectaculaire, mais jamais gagnante.

Elle tient en un mot: « dureté », le maître mot pour Brian Shaw:

« Nous devons être durs tant offensivement que défensivement. Quiconque voudra nous disputer un rebond, ou une balle perdue, devra payer de sa personne »

« Nous allons donc avoir un style de jeu différent de ce qui se faisait les années précédentes ici. Nous voulons bien sur continuer à utiliser le jeu rapide, à profiter de l’avantage du fait d’être en altitude. Mais cela étant dit, toutes les équipes par lesquelles je suis passé, en tant que joueur ou coach, ont bâti leur succès sur la présence intérieure, l’exécution en demi terrain, l’identité défensive, et la domination au rebond »

Fraîchement arrivé à Denver cet été, Nate Robinson, héros des Playoffs la saison dernière avec les Bulls, a évidemment apprécié le discours de son nouvel entraîneur, lui qui n’est jamais le dernier pour se jeter dans la mêlée, affiche comme d’habitude, une détermination débordante:

« Jouer dur est une question de volonté, nous devons le vouloir. Nous ne devons pas avoir peur de l’échec, il faudra tout donner »

Défenseur acharné du temps ou il était joueur, ancien meneur, puis assistant coach défensif de Phil Jackson aux Lakers, Brian Shaw a décidé d’imprégner ses joueurs de son attitude de combattant, dès le premier jour du training camp. Pour compenser la perte de talent subie cet été, avec le départ d’Iguodala, ou l’opération du genou de Gallinari, le nouveau coach compte sur une maîtrise parfaite des fondamentaux, et un comportement de guerrier de la part de ses protégés. Le but étant de maintenir les Nuggets dans les hautes sphères d’une Conférence Ouest, qui s’est bien renforcée durant l’intersaison.

Peu importe le spectacle, cette année à Denver, il faudra se salir pour gagner.

Source: Denverpost.com

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top