Upset

France – Team USA en quart de finale de la Coupe du Monde 2019, Warriors – Mavericks au premier tour des Playoffs 2007, Nuggets – Sonics au premier tour en 1994 (photo de couverture)… Les mêmes exemples reviennent en boucle, mais si on s’attardait un peu sur la signification de l’upset ? Allez, on sort son cahier pour prendre des notes.

Pour les friands de la LV2 Anglais, on pourrait traduire to upset par bouleverser. Et dans le monde de la balle orange, et plus largement dans le monde du sport, c’est un des termes les plus importants qui soient. Un upset, c’est quand le petit poucet arrive à battre LeBron le favori, la victoire de David contre Goliath, un exploit pour le vainqueur, une honte pour le perdant. L’exemple le plus marquant pour nous, en tant que bon chauvins remonte à 2019 avec la victoire de l’équipe de France face à Team USA en quart de finale de la Coupe du Monde, lorsque Frank Ntilikina avait mis la misère à Marcus Smart notamment. Ce même jour où Rudy Gobert était devenu le père adoptif de Myles Turner. Quoi ? La suite face aux Argentins ? Ne parlons pas de choses qui fâchent…

Révise ton alphabet et deviens bilingue en trashtalking avec le Lexique du TrashTalker

Liens utiles dans le lexique :

Source image : YouTube


To Top