Art

Les 5 films de basket à mater au chaud pendant les fêtes de fin d’année

Films basket

Space Jam et Air Bud, des classiques de films de basket.

Source image : montage YouTube

Des films de basket de qualité, il y en a eu un paquet dans l’histoire du cinéma. Mais en hiver, quand il fait froid et qu’on veut se blottir sous la couette… quels sont les meilleurs films de basketball à regarder ? Voici le Top 5, ambiance chocolat chaud et tête posée sur l’oreiller.

Attention, il ne s’agit pas des 5 meilleurs films de basket de tous les temps.

Non, comme dit clairement en introduction, nous nous penchons aujourd’hui sur les films d’hiver, les films hashtag sous la couette, les films où tu digères encore le repas de Noël et tu finis par ronfler la bouche ouverte.

White Men Can’t Jump, par exemple, mérite tout à fait sa place dans les plus grands films de l’histoire ! Mais dans un Los Angeles ensoleillé, avec des joueurs en short qui se charrient sur un playground brûlant… disons que l’ambiance de la raclette, on y est pas tellement.

Voici donc le Top 5 des films à se caler au chaud, pour réchauffer le lit comme les cœurs !

# SPACE JAM (1996)

Comment ne pas commencer cette liste par… the film de basket ultime ?

Les Looney Tunes, Michael Jordan, de l’humour, des aliens, une histoire qui finit bien… Space Jam, c’est l’assurance d’un bon moment passé solo ou entre potes, devant ce classique parmi les classiques. En plus, ça permet de revoir des légendes comme Charles Barkley quand il était mince, ou Patrick Ewing qui se fait prendre ses pouvoirs.

Autant on peut mater Space Jam à n’importe quel moment de l’année, autant en hiver et avec des gosses c’est le carton assuré.

# AIR BUD (1997)

Une grosse coupe au bol bien américaine, un chient qui joue au basketball, des ballons couleurs ABA et une musique attendrissante.

Vous ne trouverez pas plus mythique comme film de basket à la con dans les années 90, avec un scénariste qui a dû sniffer deux paquets d’Oréo par les narines avant de gratter les dialogues. À partir du moment où des adultes se penchent sur les règles du basketball pour savoir si – oui ou non – un chien peut jouer au basketball, vous savez que vous êtes au bon endroit.

Et puis un Golden Retriever qui fait des ficelles avec son museau, même le Père Noël pourrait pas inventer ça. Vive Air Bud, pour toujours.

# UNCLE DREW (2018)

Changement d’ambiance, là on est entre tontons pour se fendre la gueule et ricaner devant des scènes stupides.

Uncle Drew nous raconte l’histoire d’un septuagénaire qui veut montrer qu’il n’a pas perdu la main au basketball. On est encore loin des histoires religieuses avec Kyrie donc on en profite, surtout lorsqu’il rassemble une bande de potes pour éclater la concurrence : Shaq, Reggie Miller, Nate Robinson, Chris Webber ou encore Lisa Leslie qui font les retraités, c’est ça l’entertainement qu’on aime.

Niveau qualité de film on est entre la note positive et la note négative, mais alors en digestif post-repas c’est 20/20.

# HOOSIERS (1986)

Le film américain parfait, même au-delà de la sphère basket.

On est sur le Top Gun de la balle orange, avec des musiques extrêmes, des discours ultra-motivants et une école qui se serre les coudes face à l’adversité. Il y a même moyen que vous versiez une larmichette devant ce chef d’oeuvre de cinéma, qui transpire l’Amérique, le patriotisme, les paysans et la beauté du sport collectif. Hoosiers, c’est Noël en famille, la morale qui va avec.

Aucun problème si vous devenez fans des Pacers après avoir maté ce film.

# LOVE & BASKETBALL (2000)

Les fêtes de fin d’année, c’est aussi l’occasion de se dire qu’on s’aime et qu’il n’y a que ça qui compte.

Bon il y a aussi les matchs en NBA qui comptent et les cadeaux qu’on a reçu, mais vous avez l’idée. Love & Basketball est certainement le plus beau film de la balle orange en ce qui concerne les jeux de l’amour, et nul ne doute que quelques couples feront eux aussi leur strip dunk après avoir vu ce classique.

Aimez vous les uns les autres, et respectez l’amour d’autrui, c’est un peu ça l’esprit des fêtes non ?

1 Comment

1 Comment

  1. el barbudo

    30 décembre 2022 à 14 h 05 min at 14 h 05 min

    J’aurais cité le mythique Magic Baskets (2002). Film plutôt naze (quoique légèrement moins lamentable qu’Air Bud), mais parfait selon moi dans cette thématique films pour Noël. Si vous voulez voir un morveux postériser David Robinson, trashtalker Gary Payton, ou signer un autographe à Dirk Nowitzki, vous pouvez foncer.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top