Bulls

Les vacances des NBAers : on a (presque) mené l’enquête pour savoir où les joueurs des Bulls passaient leur été

Chicago Bulls Vacances joueurs NBA

Sur la plage abandonnée, banana boat et crustacés.

Source image : TrashTalk

Maintenant que la saison NBA est finie, place aux vacances ! Les joueurs de la Grande Ligue ont encore quelques semaines de free time devant eux pour se la couler douce au soleil, s’envoyer des cocktails à la pelle… ou pas. Tiens, c’est vrai que chacun a sa propre définition du mot « vacances », alors pour vous la rédaction de TrashTalk a cherché où est-ce que les membres des Bulls ont décidé de s’évader. On préfère vous prévenir en avance, évitez tout contact avec Lonzo Ball si vous ne voulez pas revivre des souvenirs très compliqués à porter.

NB : ces destinations sont le plus souvent imaginaires et n’ont que pour unique but de vous faire sourire, même si elles sont parfois basées sur les réelles vacances des joueurs mentionnés.

Zach LaVine

Comme il vient de toucher un sacré pactole, Zach LaVine s’est dit qu’il avait pas mal de thunes à claquer et a donc décidé de réserver le plus grand cinéma du monde le temps d’une soirée. Alors oui c’est bien beau de voir en famille les Toy Story ou le dernier Avengers en 76D, mais Flight 8 a une autre idée derrière la tête. Son but ? Parvenir à faire payer l’entrée à Aaron Gordon qui pensera venir voir Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain – j’avais que ça en tête ça n’a aucun sens – mais qui se retrouvera en réalité enfermé dans une salle où passera en boucle le concours de dunk 2016. On est sur un level de trashtalking faramineux, voire un peu scandaleux, qui pourrait valoir de belles emmerdes à Zach à l’avenir. Le gars doit vraiment se faire chier durant l’été pour en arriver à penser à concevoir des plans aussi diaboliques.

DeMar DeRozan

Si vous pensez pouvoir savoir ce que fait DeMar DeRozan simplement en vous baladant sur son compte Instagram, vous vous fourrez le doigt dans l’œil. DMDR est un gars discret. L’été ? Le gaillard ne sort que la nuit, passe par les portes les plus secrètes, les ruelles les plus sombres, mange seul dans des endroits peu réputés… tout ça pour éviter de croiser des humains. Il se déplace souvent seul certes, mais c’est pour ensuite rejoindre sa petite famille qui l’attend bien au chaud à la maison. Là vous vous dites que c’est stylé, que le mec ressemble à Batman en train de traquer le Joker dans le but de faire régner paix et justice sur Chicago. Mais en fait non, je viens juste de décrire le mode de vie d’un rat. Et c’est pas cool de votre part de pas l’avoir remarqué plus tôt parce que moi j’adore DeMar et je ne me serais pas permis.

Lonzo Ball

Le problème de Lonzo, c’est LaVar. Car si l’aîné des Ball Brothers aimerait pouvoir profiter de son été en famille en partant à la mer avec sa femme et ses enfants, le daron le plus relou du continent américain fait encore des siennes. C’est bien simple, Lonzo a l’obligation de faire au moins deux heures de cahier de vacances par jour, sous peine de se voir confisquer son ballon de basket ou sa Play 5. Ah ça ne rigole pas chez les Ball, on espère quand même que le caractère de l’ancien n’est pas héréditaire, car on risque de se retrouver avec beaucoup de casse-bonbons autour des parquets NBA dans quelques années.

Nikola Vucevic

Sympa Niko d’avoir abandonné le Monténégro pour l’Euro dans quelques jours. Le mec a prétexté vouloir « passer du temps avec sa famille ». Non mais je rêve ! Depuis quand c’est important ça ? Il a surtout l’air d’avoir envie de le passer à regarder The Rings Of Power. Allez tu te lèves du canap’, t’enfiles tes Timberland pointure 57, tu lâches ces Maltesers et tu vas te remettre au sport. On a vraiment besoin de te rappeler que tu joues gros cette saison après la dernière année pas ouf ouf que tu viens de nous lâcher ? Ah ben oui forcément, quand ça parle de thunes t’es pas le dernier debout tiens.

Alex Caruso

Vous allez avoir très mal au cœur. Alex Caruso est actuellement en Turquie pour bénéficier… d’un implant capillaire. Coup dur, on sait. Nous étions déjà en train de nous imaginer comment remplacer Jerry West par le crâne dépourvu de cheveux du garçon sur le logo de la NBA ou bien de savoir s’il était possible de retirer les bandeaux comme les numéros de certaines légendes en hommage à ceux portés par Carushow. Mais c’est trop tard, car tout cela aura donc disparu dès la reprise en octobre. Si vous avez besoin de parler, n’hésitez pas, on sera toujours là pour ceux dans le besoin.

Andre Drummond

Andre Drummond passe ses vacances à rêvasser. Le garçon se voit bien finir sa carrière comme meilleur rebondeur de l’histoire ? Personnellement ça ne me choque pas. Ben oui, il est même en très bon chemin à en croire les chiffres. Avec six équipes différentes à même pas 30 ans, le gars a encore les ressources pour aller chercher les 12 franchises différentes d’Ish Smith, Chucky Brown, Joe Smith… qui ont eux aussi beaucoup rebondi dans leur vie. Évidemment il faudra s’accrocher mais quand on voit que certains pensent finir comme meilleur capteur de rebonds de l’histoire, on se dit que Dede a toutes ses chances. Ou alors il parlait de rebondir sur un trampoline. Bon bref, on verra bien.

Coby White

Coby White, désolé, mais ça sonne quand même vachement comme l’opposé total du Black Mamba de Kobe. Vous imaginez ? Un mec qui se lève à 14 heures tous les jours, s’enfile des burgers en regardant Rick et Morty et se plaint de tout en permanence sans aucune raison valable ? Soyez rassurés, ce n’est pas le cas de Coby, qui ne se reconnaît pas du tout dans ce genre de quotidien. Regarder Rick et Morty sans déconner… lui aurait choisi South Park.

Patrick Williams

Pas la peine de chercher pendant des heures ce que Patrick Williams fait de son été, ce dernier a carrément installé une tente dans la salle d’entraînement des Bulls. Le mec n’a visiblement pas compris ce que ses potos entendaient par « un peu de camping », et bosse donc comme un cinglé de 5h30 du zbar à 23h. Les vacances ? Un concept dont il ne connaît visiblement ni le sens, ni l’intérêt. En même temps, c’est pas les vacances qui lui filent des millions de dollars chaque année.

Derrick Jones Jr.

À force d’être comparé à un avion lorsqu’il décolle littéralement pour aller claquer des gros tomars sur des pauvres cercles innocents, Derrick Jones Jr. a craqué : cet été, le bonhomme a décidé d’entamer une formation de pilote pour véritablement savoir si les sensations sont les mêmes en cabine qu’au moment où ses yeux arrivent au niveau de l’arceau. Bilan : le mec s’est fait recaler dès le début du processus car ses genoux tapaient le tableau de bord une fois installé. Tout ça pour ça quoi.

Goran Dragic

Goran Dragic à l’EuroBasket ? Vous plaisantez ou quoi ? Le gars a plus de cheveux blancs que son coach. Le dragon a surtout dû payer un jeunot pour se grimer en lui et jouer à sa place lors de la compétition. Pendant ce temps, Goran vit sa meilleure vie de retraité en alternant pétanques, mots-croisés et « Slam » sur la 3 avec Cyril Féraud. Les rumeurs disent même qu’il joue à la belote en ligne les soirs où il ne s’endort pas devant NCIS.

Alors, quel programme vous chauffe le plus ? Ici, on vous conseille de ne surtout pas vous approcher de Lonzo Ball ! Par contre, on jetterait bien un coup d’œil au cinéma pour voir l’état psychologique d’Aaron Gordon et on accompagnerait aussi volontiers Alex Caruso en Turquie. Enfin, c’est pour un ami hein ! C’est pour un ami…

Sources texte : Instagram / Twitter / Notre machiavélique imagination

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top