Heat

Kevin Durant considérera le Heat « uniquement si Butler, Adebayo et Lowry restent » : parfait, Pat Riley va donc échanger KD contre Omer Yurtseven

Maurice 3 juillet 2022

Et Tyler Herro, il puduk ?

Source image : YouTube

Jeudi ma cousine Marion m’a demandé si je voulais qu’elle me paye le restau, alors je lui ai répondu que j’acceptais uniquement si c’était pour manger des langoustes. Hier Kevin Durant a fait sensiblement la même chose, alors soit il n’a pas compris la définition d’un trade, soit c’est un sacré coquin.

A l’annonce des velléités de départ de Kevin Durant, très vite des candidats se sont manifestés et très vite certains ont vu leurs dossiers être classés « sensibles ». Celui des Raptors en fait partie, celui des Blazers fait jaser, et celui du Heat est également très sérieux. Pourquoi ? Car la franchise floridienne est une destination idéale de par son rayonnement, de par son histoire et sa géographie, de par la manière avec laquelle elle est gérée par Pat Riley. LeBron James y est passé et il y a enchaîné les exploits, autre raison logique qui pourrait pousser KD à y écrire un morceau de plus de sa greatness, alors le Heat est donc très fréquemment cité ces dernières heures. Ce qu’on peut ajouter sur ce dossier ? Déjà que Bam Adebayo ne pourra quitter Miami pour Brooklyn car la NBA et son CBA interdisent d’avoir dans la même équipe deux joueurs propriétaires d’un contrat « designated rookie », contrat dont jouit précisément… Ben Simmons à Brooklyn et Bam Edrice à Mayami. Ça, c’est dit. On peut aussi imaginer que Durant se contrefout donc de Tyler Herro, why not, et qu’il se contrefiche de Duncan Robinson, normal.

Mais la grosse quote, que dis-je, la punchline du doss est venue hier de Kevin Durant himself, KD qui risque d’en enchainer quelques unes dans les prochains jours et qui aurait donc signifié selon Sam Amick de The Athletic qu’il ne jouera pour le Heat « uniquement s’il évolue aux côtés de Jimmy Butler, Bam Adebayo et Kyle Lowry ». Fous rires dans la famille du GM des Nets Sean Marks, qui garde la main dans cette histoire on le rappelle, et un rappel justement à KD concernant le concept de trade, à savoir qu’à la base il est prévu d’échanger deux packages qui satisfont chacune des parties impliquées. Pour la faire plus simple ? Disons que tu n’échanges pas 100 euros contre 18 euros, disons que tu n’échanges pas une casserole contre une pièce d’or, sauf si tu t’appelles Mimi Siku et que tu veux pécho Koukoumi.

Une intervention qui prouve en tout cas que la guerre des nerfs entre Kevin Durant et Sean Marks est bel et bien lancée, même si à tout moment le patron des Nets peut bazarder sa très chère et très douée diva contre absolument ce qui lui chante. Si vous voulez en savoir un peu plus sur la chasse au Kevinou ? Sachez que la rédaction de TrashTalk s’est lancée à corps perdu ce week-end dans une tentative d’analyse des chances des 29 franchises NBA d’aller gratter KD, belle idée pour patienter avant la décision finale.

Après le Où est Charlie place au Où va KD, autrement plus addictif. Concernant le Heat le Snake a parlé, mais attention car Pat Riley pourrait bien sortir un as de sa manche et… déguiser Gabe Vincent en Kyle Lowry.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top