Raptors

Precious Achiuwa, la belle idée de Nick Nurse : du shoot, de l’énergie et de la défense, la définition même d’un mec qui te sert en Playoffs

Precious Achiuwa 26 avril 2022

Mon précieux.

Source image : NBA League Pass

Alors celui-là, on ne l’attendait pas forcément à pareille fête. Oui Precious Achiuwa a doublé quasiment toutes ses moyennes en année II et en passant de Miami à Toronto, mais le voir jouer autant et à ce niveau sur ce premier tour de Playoffs reste une belle surprise. Facteur X de son équipe ? Pas encore, mais le précieux Precious a une bonne tête de facteur W, en attendant mieux.

Plutôt amené à jouer les septièmes ou huitièmes hommes dans le roster de Nick Nurse, l’international nigérian Precious Achiuwa a profité en début de série de l’absence de Scottie Barnes pour débouler à plein dans la “première rotation” des Raptors. Quand le Rookie Of the Year est revenu aux affaires ? Precious a continué à jouer, autant voire plus, car les skills posés notamment face à Joel Embiid avaient contribué à garder Toronto dans le coup malgré les défaites. Nouveau freak dans cette équipe composée quasi uniquement de profils “intermédiaires” (Thaddeus Young, Pascal Siakam, Scottie Barnes, Chris Boucher, OG Anunoby sont tous des postes… 3, 4, 5), Precious a rapidement confirmé les promesses de la régulière en apportant une multitude de tirets supplémentaires dans la liste des dangers canadiens. Envoyé au front face à Joel Embiid, il a parfois gêné le pivot des Sixers, même si l’autre moitié du temps Jojo lui a mis des bourrasques énormes, notamment lors de la deuxième mi-temps du Game 3, lors de laquelle le Process a littéralement enterré Precious vivant. Pas le premier, pas le dernier, mais le jeune guerrier ne s’est pas défilé et a continué ses efforts.

Cette nuit ? L’ancien prospect du Heat a encore pesé sur la rencontre, pesé sur notre bonne humeur lorsqu’il s’embarque dans des moves niveau JaVale McGee 2012, pesé sur le moral des Sixers lorsqu’il a haussé encore un peu plus le niveau d’intensité de Raptors déjà bien surexcités. 17 points, 7 rebonds et 3 contres au final, à 6/6 dans la raquette, et cette énergie donc, qui fait de lui le premier à aller mettre la tête là où vous ne mettriez pas les pieds. Cette énergie si utile en Playoffs, cette énergie qui n’y est pas pour rien dans le début de remontada de son équipe, et un mood qui le propulse ces derniers jours parmi les pions potentiels du futur échiquier Raptors.

Sixième homme de luxe, energizer en chef, emmerdeur préféré de Joel Embiid. Appelez-le comme vous voulez mais Precious Achiuwa est en train de s’installer tranquillement à Toronto. Et si d’aventure les Raptors devaient réaliser un exploit unique en revenant d’un 0-3 avant de gagner une série, Precious aurait probablement droit, déjà, à sa petite médaille perso.

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top