Grizzlies

Tyus Jones assure les arrières de Ja Morant : en l’absence du patron, Monsieur Propre prend soin de chaque ballon

Tyus Jones 30/03/2022

Monsieur Propre ne perd pas un ballon, ou très rarement.

Source image : Youtube

Le dernier match de Ja Morant remonte au 19 mars dernier, date de la dernière défaite des Grizzlies. Depuis, à Memphis, on enchaîne les victoires, pour ne pas dire qu’on distribue les déculottées. Très loin de nous l’idée d’un Ja Morant qui affaiblit son équipe, simplement que sans lui, la troupe de Taylor Jenkins ne perd pas le rythme. Et le back-up du meneur All-Star, d’ailleurs, est loin d’y être étranger : Tyus Jones, ces lignes sont pour toi, ne nous remercie pas.

Il a 25 ans, mesure 1m83 et porte les couleurs des Grizzlies depuis trois ans : Tyus Jones pratique le meilleur basket de sa carrière. Et qui plus est en tant que back-up de Ja Morant, s’il vous plaît. Depuis la reprise en octobre dernier, on a beaucoup fait les récits des coups d’éclat du jeune All-Star, et à juste titre. Mais une saison NBA est longue, et un seul joueur ne suffit pas pour faire tourner une machine à 100% sur toute une régulière. À Memphis, on l’a plutôt bien saisi. Même en l’absence de Ja Morant, tout roule parfaitement pour les Grizzlies. Le meneur a déjà manqué 21 rencontres et devrait probablement rater les cinq dernières de cette régulière 2021-22, à cause de sa blessure au genou. En attendant les Playoffs, son bilan est bon puisque son équipe affiche un ratio de 54 victoires pour 23 défaites. Mais sans Temetrius Jamel Morant, la franchise du Tennessee a gagné 19 de ses 21 matchs. Avec un tel rythme sur une campagne complète, les Grizzlies seraient tranquillement assis sur le trône de la NBA, à la place des Suns.

Desmond Bane, Dillon Brooks, Jaren Jackson Jr ou encore De’Anthony Melton, cette saison, nombreux sont les joueurs de l’ombre à satisfaire le Tennessee. Mais s’il y a un homme qui parvient à articuler parfaitement le jeu des Oursons en sortie de banc, c’est bien Tyus Jones. Il fait briller les autres, plante quelques pions et reste actif en défense. Ce monsieur n’est pas juste un remplaçant qu’on fait rentrer pour faire souffler son titulaire, il apporte une réelle valeur ajoutée à l’équipe. En 21 minutes de moyenne sur le parquet cette saison, il marque 8,6 points, prend 2,5 rebonds et distribue 4,4 passes décisives. Là où excelle le back up de Ja Morant, c’est dans sa capacité à offrir des caviars à ses potes sans perdre la gonfle. Sur cette régulière, Tyus Jones délivre 7,1 assists par ballon perdu. À titre de comparaison, Chris Paul est le leader actuel au classement des passeurs, mais ne réalise “que” 4,5 caviars avant de perdre un cuir cette saison. Le meneur remplaçant des Grizzlies devrait ainsi finir avec le meilleur ratio dans ce domaine. Pas une nouveauté pour Monsieur Propre qui a déjà reçu ce titre lors des trois dernières saisons.

Et ouais, le mec ne paie pas de mine et pourtant, sa justesse n’est pas nouvelle. En sept ans de carrière, Tyus Jones n’a jamais passé le seuil d’une balle perdue par match. Alors d’accord, il n’a jamais été un titulaire de sa franchise, et moins de minutes impliquent moins de ballons perdus, mais – depuis ses débuts en NBA – Tyus a su saisir sa chance et faire fructifier le peu de minutes octroyées. Il fait ses débuts sous le maillot des Wolves en 2015. Sur la saison, il réalise quasiment 3 passes décisives par matchs en 15 minutes sur le parquet. Il se maintient dans ces eaux puis grimpe à 4,8 assists par match pour seulement 0,7 ballon perdu lors de l’exercice 2018-19. L’année suivante, les Grizzlies le recrutent et Monsieur Propre fabrique son personnage, crée sa réputation. La saison en cours est de loin la plus aboutie signée par Tyus Jones. En plus de sa faculté de création, il participe maintenant au scoring. Tout de suite, ça le rend plus difficile à défendre. Le meneur des Oursons plante 8,6 points par match dans cette régulière : son plus gros ratio depuis ses débuts en NBA. Il est vif, à l’aise avec son dribble. Sa séquence fétiche ? Prendre un pick-and-roll et profiter de l’espace créé pour, soit filer négocier ses affaires au cercle, soit faire briller un coéquipier. Tenez, une petite vidéo pour illustrer tout ça. C’était le 27 mars dernier face aux Bucks. Un match dans lequel Monsieur Propre avait fait du Monsieur Propre : 10 caviars pour… 0 ballon perdu.

Tyus Jones va disputer ses troisièmes Playoffs cette saison, après une régulière totalement accomplie sous l’étiquette Grizzlies. Ce sera l’occasion pour lui de prouver un peu plus encore sa valeur, au moment le plus important de l’année. Son importance dans la troupe de Taylor Jenkins fait l’unanimité. Elle le fera peut-être jusqu’à la fin, jusqu’à la bague.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top