Hall of Fame NBA

Manu Ginobili parmi les nominés pour entrer au Hall of Fame en 2022 : pile 20 ans après son arrivée en NBA, ce serait beau

Manu Ginobili

Manuuuuuuuuuuuuuu !

Source image : NBA League Pass

Qui composera la classe de Hall of Famers 2022 ? On aura la réponse seulement au mois d’avril mais sachez qu’un certain Manu Ginobili fait partie des candidats. Et avec son dossier, y’a de bonnes chances pour que la légende des Spurs fasse un voyage du côté de Springfield en septembre prochain. 

On ne le présente plus, mais on va le faire quand même parce qu’il le mérite. Manu Ginobili, aka l’un des membres du Big Three des Spurs, aka l’un des maîtres de l’Eurostep, aka la légende du basket argentin, aka l’un des basketteurs les plus kiffants à voir jouer ces deux dernières décennies. Eh ouais, Manu, c’est tout ça. Aujourd’hui conseiller spécial dans son équipe de cœur à San Antonio, il était surtout un joueur spécial aux Spurs, franchise où il a bien évidemment raflé quatre titres de champion aux côtés de Tim Duncan et Tony Parker, et qui a retiré son maillot en mars 2019. Également double All-Star, deux fois membre de la All-NBA Third Team et une fois Sixième homme de l’Année, Ginobili possède un CV très sympathique auquel il faut évidemment ajouter ses exploits avec l’équipe nationale argentine, qu’il a guidée jusqu’à l’or olympique aux JO 2004 d’Athènes. Les States de Timmy et Allen Iverson s’en souviennent encore. Et avec ça, on se doit aussi de mentionner sa domination sur le basket européen avant d’arriver en NBA en 2002, Ginobili raflant notamment l’Euroligue sous les couleurs de Bologne aux côtés d’Antoine Rigaudeau, avec un titre de MVP des Finales en prime.

Manu Ginobili, qui a pris sa retraite après la saison 2017-18, est donc candidat au Hall of Fame pour la première fois. Avec lui ? On a du Tom Chambers, quadruple All-Star NBA et MVP du All-Star Game 1987. On a également Lindsay Whalen, star de la WNBA entre 2004 et 2018. Des coachs sont également à l’honneur avec David Hixon (entraîneur de l’université d’Amherst pendant quatre décennies, à la retraite depuis 2020) et Gary Blair (entraîneur de l’équipe féminine de Texas A&M, champion NCAA 2011), et on retrouve également un arbitre : le célèbre Joey Crawford, chauve préféré de Tim Duncan. Expulser le meilleur ailier-fort pour un sourire, ça mérite clairement une place au Hall of Fame non ?

La liste complète des nominés pour 2022, vous pouvez la retrouver juste ici. Parmi les candidats des années précédentes qu’on retrouve pour la prochaine cuvée du Hall of Fame, on a notamment Chauncey Billups (pour sa carrière de joueur hein, pas pour son job aux Blazers), Tim Hardaway, Mark Jackson, Swin Cash (ancienne star WNBA), Becky Hammon (ancienne star WNBA et aujourd’hui coach assistant aux Spurs), ou encore l’ancien coach George Karl et quelques autres noms bien sympathiques.

On se donne désormais rendez-vous aux alentours du All-Star Weekend, quand les finalistes pour le Hall of Fame 2022 seront dévoilés. Quelque chose nous dit que Manu Ginobili en fera partie, pour ensuite rejoindre probablement Tim Duncan dans le Temple de la Renommée. 

Source texte : Basketball HOF

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top