Spurs

Les Spurs récompensés de leur début de saison méritant : victoire à Milwaukee grâce à un Dejounte Murray bien clutch !

Dejounte Murray 31 octobre 2021

Cette nuit les Spurs ont de nouveau assuré mais cette fois-ci ils ont tapé le champion à la maison. Et de manière tout à fait logique.

Source image : NBA League Pass

Depuis le début de saison les Spurs perdent, ils perdent souvent (1-4 avant cette nuit), mais ils envoient du jeu et contredisent les nombreux observateurs qui leur prédisaient l’enfer. Une belle bande de gamins qui joue un beau basket, un basket décomplexé, et cette nuit à Milwaukee la bande à Gregg Popovich a validé ces beaux efforts par une victoire de prestige sur le parquet du champion en titre. C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup.

Les stats maison du match qui fait donc des Spurs l’officieuse meilleure équipe de NBA c’est juste ici

Il y avait eu cette défaite usante face aux Nuggets, déjà de belles choses montrées face aux Bucks ou aux Mavs, ou encore un revers face aux Lakers à l’issue d’un match assez fou. A chaque fois le même constat : si près si loin, il ne manque pas grand chose mais en tout cas… on n’est pas loin de s’éclater avec ces Spurs, à des années lumières du spectacle proposé depuis deux ans, en toute amitié bien sûr. Il y a donc apparemment une logique en NBA, et suite à ce début de saison quasiment vierge de victoires bien que satisfaisant dans le jeu, les jeunes Texans ont fini par valider leurs beaux efforts cette nuit. En face ? Des Bucks privés il est vrai de Brook Lopez, Jrue Holiday et Bobby Portis, un Donte DiVincenzo toujours absent, mais on rappelle tout de même que les Spurs évoluent toujours sans Tim Duncan, Manu Ginobili et Tony Parker. Aujourd’hui les leaders de San Antonio s’appellent Dejounte Murray ou Keldon Johnson, les valeurs sûres répondent aux doux prénoms de Thaddeus, Derrick ou Jakob, alors que malgré son *** match nous ne somme toujours pas prêts à dire du bien de Bryn Forbes.

Toute cette petite bande aura en tout cas enfin réussi à mettre la main sur une deuxième victoire cette saison, à l’issue d’un match globalement maitrisé grâce à des temps-forts et des leaders bien identifiés. Les shoots de Bryn Truc, le très gros passage de Thaddeus Young qui montre enfin ce pour quoi il est devenu un cow-boy, la défense de Derrick White sur Khris Middleton et globalement un verrou assez fou posé par la def des Spurs durant tout le match, verrou pour lequel seul Giannis Antetokounmpo aura su trouver la clé, on le pardonnera aisément connaissant la bête. Un match plein donc, un de plus, et un Dejounte Murray parfait dans le money time, qui confirme son statut de patron de cette équipe, en attendant l’explosion d’un Keldon Johnson trop occupé à faire tout le reste.

Une victoire qui ne restera pas dans les annales de la franchise aux cinq bagues, mais un grand ouf de soulagement après un début d’exercice grisant compte tenu du rapport qualité de jeu / résultats. Ah oui, et il ne reste désormais que 24 wins à Gregg Popovich pour assurer sa place de GOAT des coachs NBA et très clairement, c’est peut-être l’évènement le plus attendu de la saison à l’AT&T Center.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top