Raptors

Les Raptors s’offrent une pause détente… originale : 130-77 face aux Warriors, si si, ça fait 53 points d’écart

Pascal Siakam Raptors 3 avril 2021

Joyeux anniversaire Pascal Siakam !

Source image : NBA League Pass

Toronto ne respirait pas la forme ces derniers temps mais la venue des Warriors, privés de Steph Curry et Draymond Green, pouvait les aider à repartir vers l’avant. Verdict ? Pas exactement ce qu’on avait imaginé mais le moins qu’on puisse dire, c’est que les Raptors ont mis la forme. C’est parti pour le gros récap. 

Le boxscore maison c’est par ici.

On connaît tous le gap qui existe lorsque les Warriors sont privés de leurs deux joueurs majeurs, c’est le jour et la nuit. Le début de match est pourtant pas si mal avec un bon Andrew Wiggins qui répond à Pascal Siakam. Une belle résistance qui aura duré environ un quart-temps… Toronto cale un 20-1 dès le début de deuxième quart, histoire de mettre leurs invités sous l’eau, et puis encore un 30-5 juste après la pause. La raclée prend des airs de naufrage et l’écart ne fait que grimper. Les screens se multiplient sur les réseaux, les Raptors ont déjà deux fois plus de points que les Warriors, jusqu’où iront-ils ? On arrive à soixante points de différence et le record des Cavs n’est plus si loin dans les têtes. Malheureusement pour l’histoire, les hommes de Steve Kerr marqueront suffisamment en fin de match pour sauver le peu qu’ils pouvaient. Au fur et à mesure, les analystes de stats sortent les records tombés dans la nuit et on mesure l’humiliation subie par les Dubs. C’est la victoire avec le plus gros écart cette saison mais aussi… la troisième défaite la plus lourde de l’histoire de Golden State. On continue ? Les Raptors signent là un nouveau record de franchise car ils n’avaient jamais gagné avec une telle marge. Ils n’avaient jamais marqué 46 points dans un quart-temps non plus. Le différentiel de 51 points infligé sur le deuxième et troisième quart-temps est un nouveau record NBA !

Et les joueurs dans tout ça ? On va commencer par Toronto, no disrespect Golden State. Pascal Siakam qui fêtait ses vingt-sept ans a sorti un très gros match avec 36 points, 7 rebonds, 5 passes en … 31 minutes. Des pourcentages archi-propres (58/44/100) et pas un seul ballon perdu. C’est clairement l’homme du match. OG Anunoby a également été très bon alors que Gary Trent Jr. s’est permis d’enregistrer le second +/- le plus prolifique depuis la saison 2000-01. Les Warriors, quant à eux, pourront longtemps ruminer leur faiblesse du jour. Le trio Jordan Poole, Kelly Oubre Jr et James Wiseman signe un magnifique 10/37 au tir.. Si Andrew Wiggins avait fait un très bon début de match, il a progressivement disparu des radars comme toute son équipe, emportée par la tempête Toronto.

Les Warriors étaient venus diminués à Tampa et ils repartent avec les fesses rouges. Défaite de 53 points face aux Raptors et un souvenir qui risque de rester un bon moment dans les mémoires, au moins aussi longtemps que dans les bouquins d’histoire. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top