Knicks

Vincent Poirier coupé par les Knicks : la French Connection avec Frank Ntilikina n’aura donc duré que… quelques heures

Vincent Poirier 12 novembre 2020

Cela a été rapide…

Source image : YouTube

Inclus dans un transfert à destination des Knicks lors de la NBA Trade Deadline, Vincent Poirier a été rapidement coupé par la franchise new-yorkaise. Dommage, car on ne pourra pas assister à une French Connection du côté de la Grosse Pomme.

Vincent Poirier s’est retrouvé dans l’un des trades ayant animé la fin de soirée hier. Dans un deal à trois impliquant sa franchise de départ, les Sixers, avec les Knicks et le Thunder, l’intérieur français avait été envoyé à New York. Quasiment pas utilisé par Doc Rivers cette saison, on espérait secrètement que les Knicks lui donnent une chance aux côtés de l’autre Frenchie de New York Frank Ntilikina. Raté, car Vincenzo a donc été coupé d’après Adrian Wojnarowski d’ESPN.

Déception pour le joueur, qui imaginait peut-être se faire une petite place dans l’équipe Orange & Blue. Lors de l’annonce de ce trade, le pivot avait notamment publié sur Twitter une photo de lui avec Franky sous le maillot des Bleus, histoire de dire que le duo va se reformer chez les Knicks. Mais quelques heures plus tard, la nouvelle est tombée. En effet, les Knicks n’avaient pas réellement l’intention de le garder et voulaient avant tout couper un joueur dont le contrat ne pesait pas lourd pour libérer un spot dans l’effectif.

Reste à savoir maintenant si la carrière de Vincent Poirier pourra se poursuivre en NBA. Depuis son arrivée dans le Grande Ligue en 2019 à Boston, le Français n’a joué que de toutes petites minutes sans réellement pouvoir s’imposer. La situation aura été la même à Philadelphie, Poirier cumulant au total 32 matchs joués en NBA avec 5,3 minutes par rencontre. Difficile dans ces conditions de retrouver une franchise qui voudra de lui ne serait-ce que dans un rôle mineur en sortie de banc. Mais Poirier reste un joueur de qualité et il a les moyens de trouver un point de chute assez décent, comme dans une formation d’EuroLeague par exemple, lui qui avait été nommé dans la deuxième meilleure équipe de la compétition en 2019 (et meilleur rebondeur) quand il évoluait à Vitoria-Gasteiz. À 27 ans, son avenir se situe peut-être ailleurs que dans la Grande Ligue.

On souhaite évidemment à Vincent Poirier de trouver un bon point de chute. Pour le duo avec Frank Ntilikina, il faudra attendre les prochains Jeux Olympiques sous le maillot des Bleus. De quoi rappeler de bons souvenirs.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top