Allez, lecture

Allez, lecture : « NBA Love Story », quand les légendes racontent les légendes

NBA Love Story

Confessions intimes.

Source image : Editions Amphora

Chez TrashTalk, on aime écrire des articles, des livres ou des blagues d’un goût plus ou moins sucré. On aime organiser des événements pour réunir les fans de balle orange aussi souvent que possible. On aime faire des vidéos pour parler NBA tout au long de l’année. Mais on aime aussi lire et ça tombe bien puisque des livres autour du basket, ce n’est pas ce qui manque. Désormais, nous vous partagerons nos impressions sur les bouquins que nous lisons, histoire de vous les faire découvrir ou redécouvrir, de vous donner envie (nous l’espérons) de les parcourir. Allez, aujourd’hui : « NBA Love Story ». 

En 2014, le réalisateur et producteur Dan Klores se lance dans un très gros projet de film dont le cœur est un monstrueux travail de recherche et d’investigation reposant sur plus de 150 interviews de personnages essentiels dans l’histoire de la NBA. Ce projet verra le jour sur ESPN sous la forme d’une série documentaire en 10 épisodes regroupant 62 « mini-stories ». Dès 2016, Klores va proposer aux deux écrivains-journalistes Jackie MacMullan et Rafe Bartholomew de co-éditer un livre à partir des milliers de pages d’interview qu’il a récupérées depuis déjà deux années. Le résultat est cet ouvrage intitulé « NBA Love Story » dans lequel les sujets abordés sont tout aussi immenses et importants que les intervenants sont légendaires.

On le comprend dès le premier chapitre en lisant les mots de (entre autres) Magic Johnson, Earl Monroe, Kobe Bryant, Cheryl Miller, LeBron James, Shaquille O’Neal, Rebecca Lobo, Stephen Curry ou encore Moses Malone et Bill Walton qui nous racontent quand et comment ils sont tombés amoureux de la balle orange. On poursuit directement sur les origines de la plus grande rivalité de l’histoire NBA, entre Celtics et Lakers. Et ce sont Bob Cousy, Tommy Heinsohn, John Havlicek, Jerry West, Tom Sanders, Bill Russell, ou encore Don Nelson qui se chargent de confesser leurs aventures avec une multitude d’anecdotes dont celle du stress auquel était sujet Le Logo en Finales qui est mis en avant dans des propos recueillis auprès de Pat Riley. D’une manière générale, ce qui frappe – autant que ce casting incroyable – c’est la puissance et la précision de ce qui est narré par les acteurs du jeu eux-mêmes.

Les 100 points de Wilt, son opposition et amitié avec Bill Russell. Les actions menées par ce même Russell pour l’égalité raciale ainsi que par Oscar Robertson dans sa quête d’amélioration des droits des joueurs. Les barrières brisées et l’évolution du sport féminin à travers les mots de Nancy Lieberman, Cathy Rush, Lynette Woodard, Ann Meyers ou Cheryl Miller. La grande sœur de Reggie a d’ailleurs un chapitre qui lui est dédié tout comme le magicien de Westwood, la renaissance de la NBA grâce à Larry Bird et Magic Johnson, sa plus grande tête de gondole Michael Jordan ou son roi actuel, LeBron James…

Grâce au talent des auteurs, les anecdotes s’enchaînent de chapitre en chapitre toujours avec la même qualité de détails et une grande émotion, formant au final une seule grande histoire.

NBA Love Story

  • Auteurs : Jackie MacMullan, Rafe Bartholomew et Dan Klores
  • Traduction : Guillaume Della Santa
  • Édition française : Amphora
  • Sortie française : le 14 janvier 2020
  • Prix : 24,95€
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top