Divers

Horace Grant est plutôt en forme : « The Last Dance est un mensonge », « Michael Jordan est une balance », merci, bonsoir

Horace Grant 20/05/2020

Calme toi, Horace, calme toi.

Source image : YOUTUBE

Ça y est, « The Last Dance » est fini et laisse des millions de fans NBA sur le carreau. Chef d’œuvre pour les uns, destruction pour les autres. Série à peine terminée et l’heure des louanges a sonné, sauf pour Horace Grant.

À travers l’épopée de Michael Jordan et de sa dernière saison avec Chicago en 1998, le docu-série est parvenue à s’immerger dans les coulisses des Taureaux, pour le meilleur… et pour le pire. Nous sommes en janvier 1992, Jojo et sa clique ont tapé les Pistons et les Lakers l’été précédent et marchent vers le back-to-back. MJ court vers le sommet et jouit d’une popularité incomparable. Sauf qu’à la place de lui souhaiter la bonne année, le journaliste Sam Smith publie le livre The Jordan Rules, dans lequel il détruit le mythe Jordan. Du gendre idéal au tyran de ses coéquipiers, le numéro 23 des Bulls se fait alors violemment postériser par le journaliste du Chicago Tribune. Dennis Hopson ou encore Will Perdue sont parmi les victimes de Jordan. Horace Grant non plus n’est pas épargné. Du coup, quand Sam Smith se niche dans les coulisses des vestiaires du United Center, certains joueurs peuvent se transformer en taupe. Dans l’épisode 6 de la série, les doutes sont partagés mais MJ pointe directement son pivot Horace Grant. Pour ESPN, l’ailier fort à lunettes est très furax et le fait savoir :

« C’est carrément un mensonge. Si MJ m’en voulait, réglons ça comme des hommes, parlons-en. Ou nous pouvons le régler d’une autre manière. Mais encore et encore, il dit que j’étais la source derrière [le livre]. […] Ce n’est que de la rancune, mec. Je te le dis, ce n’était que de la rancune. Et je pense qu’il l’a prouvé lors de ce soi-disant documentaire. Quand si tu dis quelque chose à son sujet, il va te couper, il va tout pour essayer de te détruire. »

« Pourquoi voulait-il en parler absolument ? Qu’est-ce que ça a à voir avec quoi que ce soit? Je veux dire, si vous voulez appeler quelqu’un une balance, vous en avez une [Michael Jordan] juste ici. « 

« Je dirais [que The Last Dance] est divertissant, mais nous savons, en tant que coéquipiers, qu’environ 90% de ce qui a été raconté est faux et bidon. Ce n’était pas réel – parce que les coéquipiers provoqués par Jordan lui ont toujours répondu. Mais tout cela a été modifié hors du documentaire, si vous appelez ça un documentaire. »

Boum, voilà qui est fait. C’est que le garçon a du répondant et ne manque de délivrer sa version de la relation avec His Airness. Si Jordan provoquait, The General répondait. Grant connaissait bien le journaliste d’investigation Sam Smith mais en aucun cas, selon lui, il n’a dévoilé des moments et a toujours « protégé le caractère sacré du vestiaire ». Alors qui ment ? Qui a été la taupe du groupe ? Le pivot Will Perdue ? Une autre victime trop saoulée ? Dans la même interview, Horace Grant parle de violences verbales et physiques par MJ à leur encontre. Assez pour donner des pages à écrire à l’auteur des « Jordan Rules » ? Pas sûr. La frustration du grand Horace peut être comprise, lui qui a participé au three-peat des Bulls entre 1991 et 1993 et qui ne s’estime pas assez valorisé dans sa participation aux trois titres. Pour clôturer le démontage en règle, Grant traite Jordan de mouchard et de menteur, mais ça vous l’avez bien compris.

Horace Grant et Michael Jordan ne se sont pas quittés bons amis. L’ailier fort a-t-il lâché les secrets des Taureaux ? MJ est-il encore vénère (oui) ? Qui fut l’agent double ? Tant de questions dont seuls les premiers membres de la dynastie des Bulls ont la réponse.

Source texte : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Joe

    20 mai 2020 à 17 h 17 min at 17 h 17 min

    Ca serait peut-être intéressant de recontextualiser son propos lorsqu’il dit que Jordan est une balance.
    Il parle alors du passage ou Jordan évoque son année rookie, notamment le moment ou il est tombé dans une chambre d’hôtel remplie de femmes et de drogue.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top