Lakers

Kyle Kuzma, de troisième star potentielle à joueur transférable : on en connaît un qui est tombé de haut

Kuz a-t-il vraiment encore un avenir à Los Angeles ?

Source texte : YouTube

Aux alentours de la trade deadline de février, Kyle Kuzma a souvent été mentionné dans les rumeurs de transfert du côté de la Cité des Anges. Finalement, il n’a pas eu besoin de faire ses valises, mais son avenir aux Lakers reste incertain après une saison où il s’est plus fait remarquer par son style capillaire que ses prestations sur le parquet. Alors, Kuz à L.A., stop ou encore ? 

Quand les Lakers ont décidé l’été dernier de casser leur noyau de jeunots prometteurs pour ramener la superstar Anthony Davis à Los Angeles, Kyle Kuzma fut le seul survivant parmi ses copains. Lonzo Ball, Josh Hart et Brandon Ingram ont en effet tous été envoyés en Louisiane en échange du monosourcil, tandis que Kuz est lui resté sous le soleil californien. Deuxième meilleur marqueur des Lakers l’an passé avec 18,7 points de moyenne, Kuzma a ainsi naturellement hérité du costume de numéro 3 derrière LeBron James et Davis. Mais si on savait que les Angelinos possédaient un véritable monstre à deux têtes dans leurs rangs, on pouvait se poser des questions sur les capacités du joueur de 24 ans à devenir cette troisième star pouvant véritablement aider les Lakers à retrouver les sommets de la Grande Ligue. Parce que c’est bien d’avoir du talent, c’est bien de savoir scorer dans une équipe qui ne joue pas le haut de tableau et où il y a pas mal d’opportunités, mais c’est autre chose de pouvoir assumer de façon solide ce rôle de troisième option au sein d’une franchise aux ambitions élevées, avec la pression qui va avec. Au mois d’août 2019, Kuzma avait en tout cas annoncé la couleur et ne doutait pas un seul instant de ses aptitudes à devenir la troisième star de l’équipe.

« Je ne ressens aucune pression, mais je pense être capable de devenir cette superstar. […] L’an dernier, je n’ai pas bien shooté, et j’ai quand même tourné à environ 20 points par match. Si je shoote mieux et que je continue de progresser dans les autres facettes de mon jeu défensif, je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas être cette troisième star. »

– Kyle Kuzma, via ESPN

Aujourd’hui, on peut dire que ce discours a bien mal vieilli, car Kyle Kuzma a connu une saison compliquée dans ces Lakers new-look. Kuz a tourné à 12,5 points et 4,5 rebonds en 24,6 minutes par match, avec des pourcentages en baisse au tir par rapport à la saison dernière (43,2% de réussite, 29,7% à 3-points et 73,8% aux lancers). Pas vraiment les chiffres d’une troisième star, ou même d’un joueur apportant un gros coup de boost dans un rôle de sixième homme, lui qui est très souvent sorti du banc cette saison (54 matchs, sept titularisations). Dès le départ, la campagne de Kuzma fut difficile à cause de cette blessure au pied contractée avec Team USA lors des jours précédant le début du Mondial fin août. Pas de Coupe du Monde pour Kuz, préparation pour la saison NBA perturbée, pas idéal pour arriver au taquet. Il a fallu attendre début novembre pour voir Kuzma sur les parquets, et on savait qu’il allait avoir besoin d’un peu de temps pour retrouver le rythme. Mais ce rythme, il ne l’a jamais véritablement trouvé au final. Quelques fulgurances, quelques belles perfs par-ci par-là, mais aussi des bobos supplémentaires et surtout une incapacité à apporter régulièrement une production de qualité dans un rôle forcément nouveau pour lui, avec moins de responsabilités offensives qu’auparavant. Joueur évoluant sur les postes 4-3, sa complémentarité avec LeBron et Davis a souvent été remise en question et on n’a pas senti l’ami Kyle vraiment à l’aise dans l’équipe des Lakers version 2019-20. C’est notamment pour cela que son nom a souvent été mentionné aux alentours de la deadline de février, quand les Lakers étaient à la recherche d’un 3 & D type Robert Covington ou d’un créateur derrière LeBron, deux profils qui ne correspondent pas à Kuz.

Ce potentiel transfert n’est finalement pas arrivé, mais ce n’est peut-être que partie remise, surtout si la saison NBA ne reprend pas. Parce qu’avec les 35 ans de LeBron James, les Lakers ne possèdent pas énormément de marge pour espérer rafler un titre avec un duo LBJ-AD au top du top. Et vu les galères de Kuzma cette année, on peut imaginer la franchise californienne monter un trade durant l’intersaison pour récupérer un joueur à la fois plus complémentaire avec les deux superstars, mais aussi plus expérimenté pour gagner sur le court terme. De plus, il ne faut pas oublier que 2020-21 sera la dernière saison du contrat rookie de Kuzma, avec une arrivée sur le marché de la Free Agency en 2021 en tant qu’agent libre restrictif. S’il ne rentre pas dans les plans des Lakers, la prochaine intersaison représente peut-être le moment M pour l’envoyer ailleurs. Maintenant, ce qui peut potentiellement poser problème, c’est le salaire actuel de KK. Étant donné que ce dernier est toujours sous son contrat rookie, son salaire n’est que de 3,5 millions de dollars pour la saison prochaine. Il faudra donc probablement y attacher un salaire plus conséquent pour espérer obtenir une contrepartie de qualité. Le bon côté des choses, c’est que Kuzma possède encore de la valeur grâce à son âge. Si sa saison fut compliquée, Kyle n’a que 24 piges et a montré qu’il pouvait contribuer au plus haut niveau. Peut-il devenir une star en NBA ? Peut-être pas. Mais possède-t-il le talent pour scorer ses 20 points par match, ça oui. Il pourra donc intéresser certaines équipes, notamment celles en reconstruction.

Kyle Kuzma cette saison aux Lakers, c’était très poussif et on peut se poser des vraies questions sur son futur à Los Angeles. Les rumeurs vont probablement repartir de plus belle durant l’intersaison, avec peut-être un dénouement différent cette fois-ci. 

1 Comment

1 Comment

  1. Vikle Viking

    19 mai 2020 à 18 h 11 min at 18 h 11 min

    Salut,moi perso je verrais bien Kuzma chez les Wizards et les Lakers peuvent récupérer Rui Hachimura.J’espère que vous lirez ce message.Sinon vous êtes géniaux.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top