Jazz

La relation entre Donovan Mitchell et Rudy Gobert « serait irréparable » : même un mois après, Spida est toujours furax

Rudy Gobert et Donovan Mitchell

Vous voyez le regard de Spida ? Il possède le même par rapport à Rudy.

Source image : YouTube

Qu’on le veuille ou non, le Jazz et Rudy Gobert seront pour toujours associés à l’arrivée du coronavirus en NBA. Le 11 mars dernier, après le test positif de Rudy, tout a basculé. La rencontre entre Utah et Oklahoma City – qui était prévu ce jour-là à OKC – n’a pas été jouée, et la Grande Ligue a immédiatement décidé de suspendre sa saison. Dans un long papier publié vendredi, The Athletic est revenu en profondeur sur ce scénario complètement inédit, en axant notamment sur la relation entre Rudy Gobert et Donovan Mitchell, ce dernier ayant également été testé positif au COVID-19. 

Spida n’est toujours pas prêt à passer l’éponge. Après son test positif du 12 mars qui l’a empêché de rentrer à Salt Lake City avec le reste du groupe, Mitchell avait exprimé sa frustration par rapport au comportement du Frenchie, auteur d’une mauvaise blague en touchant volontairement les micros à la fin d’une conférence de presse. Visiblement, cette frustration est encore bien présente chez lui. Souvent en contact proche avec Gobert durant les jours précédant la rencontre finalement annulée entre le Jazz et le Thunder à Oklahoma City, l’arrière d’Utah reste effectivement campé sur ses positions si l’on en croit le papier de The Athletic. Plus que ça même, une source proche de la situation indique que la relation Mitchell – Gobert semble carrément « irréparable ». Wow, décidément Donovan lui en veut toujours, et pas qu’un peu. Dans ce contexte-là, le Jazz tenterait de faire son possible pour réparer cette relation. L’équipe de Salt Lake City aurait notamment essayé d’expliquer à Mitchell un point important concernant la contraction du virus : on ne sait pas qui a donné le virus à qui, autrement dit on ne sait pas qui est véritablement le patient zéro, même si Rudy Gobert est en quelque sorte considéré comme tel car il est officiellement le premier joueur NBA à avoir été testé positivement au COVID-19.

Le Jazz de Quin Snyder avait tout fait pour sensibiliser ses joueurs

Cette frustration, solidement ancrée chez Donovan Mitchell, elle puise évidemment sa source dans le comportement immature et irresponsable de Gobert, mais elle est probablement renforcée par le contexte entourant l’équipe du Jazz. On vous explique. Durant les jours voire même les semaines qui ont précédé cet épisode, la franchise d’Utah a tenu à éduquer au maximum ses joueurs concernant les risques liés au coronavirus, les comportements à adopter et les gestes à éviter. Avant même que la NBA ne distribue des mémos spécial COVID-19 aux différentes équipes début mars, le Jazz avait organisé une réunion spécialement axée sur le coronavirus le 25 février d’après The Athletic. Cette réunion – la première mais pas la dernière – n’était pas un acte isolé histoire d’avoir la conscience tranquille pour ensuite passer à autre chose, elle faisait partie d’un plan d’ensemble destiné à sensibiliser les joueurs du Jazz, qui ont initialement pris un peu de temps pour prendre cette menace vraiment au sérieux. Autrement dit, l’équipe de Salt Lake City a vraiment été proactive quand il s’agissait d’aborder le sujet du COVID-19 : prévenir, informer, responsabiliser, se préparer. C’est notamment pour cette raison que Mitchell et d’autres dans l’organisation du Jazz ont commencé à regarder Gobert de travers quand il a joué maladroitement avec les micros. Et quand les premiers symptômes sont apparus chez Rudy, certains de ses coéquipiers l’ont poussé afin qu’il aille se faire tester.

Cette volonté de sensibiliser les joueurs bien en amont est venue de Quin Snyder. Le coach du Jazz, originaire de Mercer Island dans l’État de Washington, a vu de près les conséquences du coronavirus à travers certains membres de sa famille vivant dans la ville de Seattle, considérée début mars comme l’épicentre de la maladie aux States avec plus d’une trentaine de morts. Depuis, tout s’est évidemment accéléré mais on peut dire que Snyder a été l’un des premiers dans l’organisation du Jazz à se rendre vraiment compte de la gravité de la situation. C’est donc sous son impulsion, puis avec l’aide de son staff et d’experts, que le Jazz a fait du COVID-19 l’une de ses priorités. Le 9 mars dernier, une rencontre entre les joueurs et des médecins de l’université d’Utah avait même été organisée pour que tout le monde prenne vraiment conscience du danger. La suite, on la connaît.

Il y a un mois jour pour jour, Rudy Gobert était testé positif au coronavirus. Depuis ce 11 mars 2020, la relation entre Donovan Mitchell et Rudy semble fracturée, et certains pensent qu’elle est irréparable. Peut-être que c’est trop tôt, ou trop tard selon la manière dont on voit les choses, mais à l’heure actuelle, Spida est toujours furax. 

Source texte : The Athletic

5 Commentaires

5 Comments

  1. James911

    11 avril 2020 à 21 h 01 min at 21 h 01 min

    Sans faire de chauvinisme, le droit à l’erreur est humain, soit Rudy à fait une bêtise, il le sait et essayé de le réparé. A Donovan, quand tu pardonnes tu ne change pas le passé mais assurément l’avenir…#vivelejazz

    • RIP

      12 avril 2020 à 9 h 26 min at 9 h 26 min

      Je suis complètement d’accord avec toi.
      Je pense que la rancoeur de Mitchell est peut être aussi due au fait qu’il n’y a pas eu de tête à tête où les deux joueurs ont pu s’expliquer en raison du confinement (organiser ça sur skype je pense que c’est un peu compliqué). S’ils se sont expliqués et que Rudy a assumé ses idioties, il doit y avoir autre chose derrière.

  2. cyril

    12 avril 2020 à 12 h 34 min at 12 h 34 min

    je suis plus que d’accord, specialement qd le president des etats unis declare le jour d’ávant que c’est comme la grippe, que la nba n’a pas de problemes a ce que les joueurs touchent le meme ballon (mais pas les micros!!), et que Donnovan serre ds ses bras Ibaka a la fin du match contre Toronto…bcp d’hypocrisie de la part des gens qui critiquent encore Rudy (meme s’il a ete stupide, c’est clair).
    Et oui ce sera bcp plus facile de clarifier les choses en tete a tete plutot que par medias ou mails.

  3. ALEX-L

    12 avril 2020 à 12 h 43 min at 12 h 43 min

    Moi ce qui me navre c’est que si ça se trouve c’est Donovan qui l’a choppé le premier en allant au resto… Et si ça tombe, c’est lui qui l’a refilé à Rudy… On en saura jamais rien. Rester buté là dessus alors que Rudy a fait son mea culpa et que comme tu dis James911, le droit à l’erreur concerne tout le monde à égalité. Pour moi ça révèle un trait de caractère un peu rigide et un peu c** (disons le) de Mitchell. Si c’est comme ça, Rudy ira chercher sa bague ailleurs que chez les mormons !!!

  4. Xavier

    12 avril 2020 à 13 h 08 min at 13 h 08 min

    « L’équipe de Salt Lake City aurait notamment essayé d’expliquer à Mitchell un point important concernant la contraction du virus : on ne sait pas qui a donné le virus à qui, autrement dit on ne sait pas qui est véritablement le patient zéro »
    Je sais pas quelles sont les sources de cette info sur la soit-disant ignorance de Mitchell là-dessus mais si tu prends pas la peine d’intégrer ça tu m’étonnes que t’en veuilles toujours à Rudy..

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top