All-Star Weekend

Derrick Jones Jr. s’offre l’anniversaire parfait : victoire face à Aaron Gordon dans le Slam Dunk Contest, dans un VRAI concours

On ne va pas se mentir, c’est évidemment l’évènement que tout le monde attendait. Le retour d’Aaron Gordon au Slam Dunk Contest après son mythique concours de 2016 et sa mythique chiasse l’année suivante, et globalement ce que la NBA sait faire de mieux en matière de shine. Pour la première fois en quatre ans personne n’a été déçu, à part peut-être la fanbase du freak d’Orlando, mais la grande nouvelle du jour ne serait-elle pas que le freak d’Orlando a… une fanbase ?

Dwight Howard, Pat Connaughton, Derrick Jones Jr., Aaron Gordon. Le plateau était à la fois intriguant et excitant, au moins que le jury composé de Candace Parker, Scottie Pippen, Dwyane Wade, Common et Chadwick Boseman était attendu au tournant. Nouveau débat en sortie de concours ? Peut-être, mais le plus important a été géré, à savoir qu’on a enfin eu un vrai concours, avec de l’originalité, plus de réussites que d’échecs et un même un vrai suspense…

Le dessert de la soirée commençait donc avec un Dwight Howard de 35 ans plus… jeune que jamais, spécialiste du hang time malgré son corps d’acteur de 300 et rejoint pour l’occasion par Jameer Nelson. Du solide mais rien de vraiment phénoménal, si ce n’est le retour de la cape de Superman, affublée cette année d’un joli n°24 sur le torse. Merci d’être passé mais place à un peu plus d’originalité et/ou de souplesse. Pat Connaughton ? On s’en doutait et il l’a fait, Patoche a donc rendu hommage au film Les blancs ne savent pas sauter en se pointant sapé en Billy Hoyle et en décollant notamment au dessus de son partenaire Giannis Antetokounmpo avant d’offrir une finition que le ralenti seulement finira de juger. Poser le ballon sur la planche avant de dunker c’est bien, mais c’est insuffisant quand en face deux freaks s’affrontent. Car plus qu’un concours c’est à un vrai duel qu’on a finalement assisté, duel stoppé seulement par des juges peut-être un poil incohérent mais pas de la Team Scandale non plus.

Aaron Gordon ? Un concours quasi-parfait, on parle du nombre de tentatives avant de passer ses dunks, un concours dans lequel il aura notamment mis en place un partenariat Tik-tok (il ne peut donc pas s’en empêcher), mais également reçu l’aide de… Tacko Fall, après avoir enchainé des arabesques dont lui seul ou presque est aujourd’hui capable en NBA. Orgie de 50 from le jury et dunk over a 7’7 guy, on se dit que le garçon va enfin rompre la malédiction pour sa troisième participation, mais c’était sans compter… un putain de freak venu lui aussi de Floride et pour sa part pour y fêter… son anniversaire. Derrick Jones Jr., chauffé à blanc par une salle qui lui fera la chansonnette à tue-tête, et finalement vainqueur du concours à l’issue d’une délibération dont il vaut mieux qu’elle reste secrète à tout jamais. Quasiment 100% de réussite sur ses tentatives, l’escamotage de Bam Adebayo, la présence de Dwyane Wade dans le jury… rien ne pouvait échapper à l’archange du rider, à l’homme cerf-volant, au 23 years old man qui aura donc eu la chance d’ouvrir l’un des plus beaux cadeaux qui soit.

La fin était chelou, personne n’a compris le réglement même une heure plus tard mais tant pis, on a assisté à un vrai duel entre deux exceptions de la nature, deux monstres qui auraient mérité tous deux la victoire, ça rappelle étrangement quelque chose tiens… Allez, bravo Derrick, bravo Poulidor et à l’année prochaine ?

4 Commentaires

4 Comments

  1. benjamin

    16 février 2020 à 8 h 55 min at 8 h 55 min

    Clairement un scandale

  2. Sebb

    16 février 2020 à 12 h 35 min at 12 h 35 min

    Sur le dernier dunk, on peut discuter, mais pour moi DDJ aurait du gagner avant cette deuxième OT… Les deux sont de toute façon clairement au dessus du lot, bravo à Derrick Dunk Junior !

  3. Max Zuper

    16 février 2020 à 13 h 09 min at 13 h 09 min

    Du rider, du rider et du rider

  4. Niels Ill

    16 février 2020 à 14 h 20 min at 14 h 20 min

    Gordon n’aura jamais gagné ce trophée alors qu’il a sorti les dunks les plus dingues de l’histoire. Y’a un truc qui cloche un peu…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top