Rockets

Russell Westbrook a donc validé un triple-double… contre les 30 franchises NBA : le Thunder est baptisé, et LeBron n’est plus tout seul

Le vrai Mister Triple Double.

Source image : youtube

En obtenant un nouveau triple-double face à son ancienne franchise cette nuit, Russell Westbrook a rejoint LeBron James dans le club des seuls joueurs à réaliser une performance 3D contre les 30 franchises NBA. Dommage que la défaite vienne gâcher la fête.

Tout le monde y était déjà passé sauf le Thunder. Tout ce qu’il y a de plus logique pour celui qui a dédié ses onze premières saisons NBA à Oklahoma City. Monsieur Triple Double avait ainsi une mission à accomplir face à ses anciens coéquipiers cette nuit. Trop court lors de leurs deux premiers affrontements de l’année, c’était donc enfin la bonne pour le Brodie qui a limité les déchets pour rendre une copie très propre avec 32 points à 16/24 au tir et 0/1 de loin, 12 assists, 11 rebonds et 2 interceptions. Le compte est bon, plus aucune équipe ne peut se vanter d’avoir résisté à la tornade du numéro 0. Un exploit de plus dans le palmarès du MVP 2018 qui est déjà devenu le seul joueur à aligner trois campagnes consécutives en triple-double. Dans la famille des records qui ne sont pas près de tomber, on demande le daron. Mais l’accomplissement de la nuit est aussi une belle preuve de longévité et de régularité de la part de Russell Westbrook qui se fait une place à côté de LeBron James dans ce club hyper intimiste.

Évidement, c’est un peu gâché par le scénario du match qui a vu les Rockets enchaîner avec une quatrième défaite de rang cette nuit. La faute à un James Harden à 1/17 en grande partie même si le Marsupilami va également vouloir assumer sa part de responsabilité en tant que leader. Et pourtant, c’est bien lui qui porte son équipe depuis quelques matchs. Les statistiques présentées ci-dessus parlent d’elles-mêmes, notamment au niveau de l’adresse, le vrai All-Star de Houston depuis début janvier, c’est le Brodie. Lui à qui on a toujours reproché d’envoyer de la brique par pack de douze au tir, il est à presque 56% de ficelle depuis le 9 janvier. Il a déjà dit adieu à un nouveau triple-double de moyenne mais c’est aussi une pression en moins alors qu’il doit partager les responsabilité avec un autre MVP désormais. Néanmoins, la mauvaise passe qu’est en train de traverser Houston ne doit pas nous faire sous-estimer l’impact de cette nouvelle perf’ historique. Le produit de UCLA a atteint son 146ème triple-double en carrière et se rapproche un peu plus du premier de ce classement, Oscar Robertson et ses 181 TD. Au rythme où il va, Beastbrook pourrait le cueillir la saison prochaine pour tenter d’établir une nouvelle marque inatteignable par la suite.

Bon courage au prochain spécialiste du triple-double car il part de loin s’il veut un jour rejoindre Russell Westbrook dans sa sphère. A 31 ans, le Brodie a officiellement obtenu le nom de Mister Triple Double et il sera difficile de lui enlever.

Source texte : Bleacher Report

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top