Celtics

Kemba Walker est heureux de pouvoir en faire moins à Boston : ça faisait huit ans qu’il jouait tout seul, on peut pas lui en vouloir

La tête de Kemba quand il a compris qu’il passait de Michael Kidd-Gilchrist à Jayson Tatum.

Source image : Youtube

Le nouveau joueur des Celtics, Kemba Walker, est aujourd’hui très heureux dans sa nouvelle équipe de Boston, où il est évidemment bien mieux entouré qu’aux Hornets. Après huit saisons à tout donner pour pas grand-chose à Charlotte, on ne peut pas lui reprocher d’apprécier l’aide qui existe autour de lui.

Après avoir connu huit saisons du côté de Charlotte pour une réussite collective plus que moyenne, voilà Kemba Walker face à un nouveau défi beaucoup plus ambitieux. En décidant de rejoindre Boston durant l’intersaison, le meneur s’assure de viser les Playoffs voire plus tous les ans. Même si sur le plan individuel, son passage à Charlotte restera mémorable, il n’aura jamais réussi à mener la franchise de Michael Jordan vers les sommets. Mais en même temps, il n’a jamais eu les coéquipiers pour y arriver. Et c’est bien cela qui va changer pour lui du côté de Boston puisque l’effectif des Celtics est composé de joueurs capables de vraiment soutenir Kemba et même prendre le relais quand il n’est pas dans un bon soir. La différence a été notable dès la pré-saison puisqu’il n’a pris que 13 shoots en deux matchs, preuve que son équipe peut compter sur d’autres joueurs pour scorer. Et le meneur All-Star s’est justement confié pour MassLive.com sur ce sujet.

 « Cela m’enlève énormément de pression. Je me retrouve avec des tirs très différents, mais j’aime ça, ne pas avoir à faire tellement de choses tout le temps. J’espère que mon usage rate (taux d’utilisation) va un peu baisser. Ça permet aux autres gars de faire des actions, et j’apprécie ça. »

Contrairement aux Hornets, il ne sera pas le seul danger en attaque et la défense ne se focalisera donc pas uniquement sur lui. Désormais, il sera entouré de joueurs comme Jayson Tatum, Jaylen Brown ou encore Gordon Hayward. Forcément, ce n’est pas la même histoire qu’à Charlotte. Cet avantage permettra à Kemba Walker de ne pas devoir sortir ses 25 points tous les soirs, il pourra passer le relais et laisser jouer ses coéquipiers quand il voit que c’est plus utile pour son équipe. Kemba est même prêt à baisser considérablement son nombre de shoots par match et passer sous les 20 tirs (20,5 l’an dernier). Le nouveau leader des Celtics semble donc plus enclin à faire des sacrifices sur son jeu que son prédécesseur à ce rôle Kyrie Irving. Lui qui n’avait pas réussi à rassembler ce groupe pour le mener vers les sommets. À toi de jouer Kemba !

Autant vous dire que pour Kemba, passer des Hornets aux Celtics sonne comme une délivrance. Il pourra sereinement laisser la gonfle à ses coéquipiers, sans prier pour qu’ils ne la perdent pas au bout de dix secondes. En tout cas, le nouveau joueur de Boston a l’air très heureux et là est l’essentiel. 

Source texte : MassLive.com

1 Comment

1 Comment

  1. Sebb

    15 octobre 2019 à 20 h 46 min at 20 h 46 min

    Sur le papier c’est beau, le talent sans le melon, personnellement j’y crois, je pense que ce groupe va cartonner cette année. Le fit Kemba-Boston est nickel ! Je ne suis pas spécialement fan des Celtics, mais je leur souhaite de réussir !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top