Kings

Les salaires des Sacramento Kings pour la saison 2019-20 : avec Harrison Barnes ça passe, mais sans lui ce serait encore mieux

pari Salaires Sacramento Kings

Quand le moins bon joueur de ton cinq gagne autant que les quatre autres en cumulé, tu sais qu’il y a une couille dans le pâté.

Source image : montage via CC0 Public Domain via www.publicdomainpictures.net

Qui dit nouvelle saison dit nouveaux chèques à faire tous les 30 du mois, et à ce petit jeu-là le comptable des Kings est parmi les bons élèves de la classe. A chacun son boulet et à Sacramento ce dernier se prénomme Harrison, mais hormis ce pari un peu fou tout va bien dans le meilleur des mondes, enfin pour l’instant.

Petit guide pratique sur le Salary Cap et les Exceptions

salaires Kings

___

Situation financière par rapport au cap

  • Le seuil de la Luxury Tax est fixé à 132,627,000$ cette année.
  • Le Salary Cap de la NBA est fixé à 109,140,000$ cette année.
  • Avec 112,456,346 $ prévus contractuellement cette saison, les Kings ont de quoi voir venir. Plutôt logique quand vos meilleurs joueurs sont encore des gamins que l’on peut se permettre de payer en Chupa Chup’s.
  • Exceptée la douille Harrison Barnes, les vétérans (Ariza, Dedmon, CoJo) prendront leur chèque bien mérité cette saison alors que les plus jeunes devront continuer à prouver qu’ils mériteront le pactole dans quelques années. Presque envie de dire que la vie à Sacto est un long fleuve tranquille.

Joueurs sous contrats garantis pour la saison suivante : 5

  • Harrison Barnes
  • Dewayne Dedmon
  • Cory Joseph
  • Richaun Holmes
  • Justin James
  • L’intégralité de la nouvelle vague violette sera sujette à des choix cet été et c’est un quatuor d’anciens qui a plutôt été validé sur le moyen terme. Peu de doutes concernant la présence des Bagley, Hield ou Fox dans le Kings Project, alors que les ogres des balkans Bogda et Nemanja s’apprêtent à passer une année décisive concernant leur avenir en Californie.

Trois joueurs dans des situations intéressantes cette saison

  • Buddy Hield et Bogdan Bogdanovic : les deux snipers en chef de Luke Walton possèdent une astérisque qualifying offer à leur contrat, et si Buddy Hield semble faire partie des plans, le double Bog devra prouver que les Kings peuvent se positionner l’été prochain en cas d’offre (qui arrivera) de la concurrence. En clair, Buddy va voir très vite son salaire gonfler, à Sacramento, alors que son poto serbe devra prouver qu’il vaut ses quasi dix millions par an, ce qu’on aujourd’hui clairement du mal à remettre en doute.
  • Trevor Ariza : signé pour deux ans mais un seul garanti, Trevor Ariza a choisi le projet Kings avant tout pour son bien-être. Il faudra néanmoins qu’il fasse le taf nécessaire pour taper dans l’œil de Vivek Ranadive et ses sbires et ainsi décocher cette case gênante pour l’an prochain. En cas de saison moyenne ou pire ? Ca sent le contrat vétéran dès la saison prochain, et ça fait quand même quelques millions d’écart avec les 12 millions écrits en pointillé sur son contrat… Au boulot ?
  • Harrison Barnes : petit big-up pour finir à un mec dont la situation est forcément intéressante puisqu’il est parti pour toucher 85 millions sur les quatre prochaines saisons, le tout en se touchant la nouille en envoyant 16 points à 40% en 35 minutes. Jadis grand espoir à son époque Warriors, très vite bagué et très vite bourré, les Mavs avaient fleuré le – pas bon – coup en le rapatriant au Texas. Aujourd’hui Harrison se fond de manière satisfaisante dans le collectif des Kings mais serait le fit parfait s’il ne touchait pas 22 millions par an mais plutôt la moitié. Allez garçon, t’as intérêt à payer ton coup toutes les semaines.
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top