Heat

Bam Adebayo vaincu par Takeru Kobayashi : on parle bien d’un concours de mangeurs de burgers, et c’était pour la bonne cause

Bam Adebayo

Et ça, c’est de l’info.

Source image : Twitter - @WPLGLocal10

Quand on se met subitement à parler d’un concours du plus gros mangeur de burgers ? C’est peut-être bien que l’impatience nous guette de revoir nos NBAers en short plutôt qu’en représentation aux quatre coins des États-Unis. On évite d’ailleurs – en général – au maximum de verser dans la rubrique gossip, mais quand ça concerne un combo manger comme un cochon/le faire pour la bonne cause… disons qu’on valide l’idée et plutôt deux fois qu’une. Allez, story, où comment Bam Adebayo pourrait devenir très vite l’une des nouvelles idoles de votre rédacteur préféré.

Connaissez-vous Takeru Kobayashi ? Il nous semblait ouais, alors commençons sans plus attendre par une petite présentation de celui à cause de qui vous allez terminer votre journée à saigner YouTube. Né en mars 1978 à Nagano, la ville qui a rendu célèbre Pierre Fulla, les vrais savent, Takeru est connu au Japon et dans le monde entier pour être le… plus gros mangeur du monde. Vous imaginez de suite une espèce de Glen Davis puissance mille ? Grave erreur, le garçon se présente en fait avec un corps plus proche de celui de Tayshaun Prince que celui d’Oliver Miller, on imagine donc qu’il fait beaucoup caca. Parmi ses faits d’arme les plus intéressants ? Avoir ingurgité douze hamburgers en trois minutes (record du monde), 83 raviolis chinois aux légumes en huit minutes, huit kilos de cervelle de bœuf en quinze minutes, 58 saucisses en dix minutes (record du monde), 97 hamburgers en huit minutes (WTF) ou encore… 337 ailes de poulet en une demi-heure, record du monde également. Pfiou, mal au ventre tout d’un coup… On finira ce paragraphe spécial gastro-entérite en vous informant tout de même que celui que ses fans surnomment Kobi n’est pas imbattable dans sa discipline, puisqu’il fut par exemple vaincu en 2003 par… un ours brun, lequel sortit vainqueur d’un concours de saucisses sur le score de 50 à 31. Mais partons du principe qu’il est temps, enfin, de faire le lien avec la NBA, faut pas non plus pousser Kobi dans la sauce Mayochup.

Le lien entre la NBA et la légende Kobayashi ? Bam Adebayo. En effet, le pivot bondissant du Heat était présent avant-hier dans la banlieue de Miami afin de challenger le roi de la bouffe, en compagnie notamment de l’ancien joueur NFL Russell Maryland. Le but n’était évidemment pas de se gaver gratos pour le plaisir du palais, mais bien de débloquer quelques fonds pour la bonne cause, en l’occurrence dans le cadre du mois de l’Action contre la faim. Un partenariat avec la chaîne de restos BurgerFI et cent dollars offerts pour chaque burger avalé, plutôt une manière ludique et détendue (sauf au niveau stomacal) d’être généreux me direz-vous.

On passera rapidement sur la timidité excessive de Bam au moment de s’envoyer les burgers dans le gosier, mais arguons que la présence de stars du sport dans ce genre d’événement caritatif suffit à elle-même, et que la diététicienne du Heat n’aurait probablement que très peu apprécié de voir l’un des ses clients ingurgiter en trois minutes les mauvaises calories qu’il est censé absorber en trois semaines. L’essentiel est donc sauf, les voisins ont bien ri, de l’argent a été débloqué et Bam a joué un minimum le jeu, même si on aurait aimé avoir notre carton d’invitation, surtout si c’est pour la bonne cause.

Quasiment un mois jour pour jour avant la reprise des hostilités, les vraies, et nous voilà surpris la main dans le sac à partager des concours de bouffe. On est d’accord, ça commence à être très long, on est d’accord, le manque se fait désormais bien ressentir.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top