Mondial

P.J. Tucker forfait pour la Coupe du Monde : personne n’a envie de jouer pour Pop ou ça se passe comment ?

P.J. Tucker

« J’ai une collection de shoes à compter, j’ai pas votre temps moi. »

Source image : YouTube

C’est la saga de l’été : les déserteurs du camp de Team USA. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les scénaristes sont inspirés. Tous les jours ou presque, on a droit à un nouvel épisode et à chaque fin, on se demande « qui est le prochain ? ». Hier, c’est P.J. Tucker qui a rejoint la liste des déserteurs après une blessure à la cheville. Pas vraiment l’idéal à deux semaines du début de la Coupe du Monde en Chine.

Les déserteurs de Team USA, épisode 234167. Vous étiez en manque concernant votre série préférée ? On vous comprend. Des épisodes haletants dans lesquels on se demande « quelle raison saugrenue va-t-il trouver pour échapper à la fureur de Gregg Popovich ? ». Non parce que l’excuse du « non mais je vais rester aux States, c’est mieux que de se frotter aux meilleurs ballers du monde pendant deux semaines », on la connaît hein et elle s’épuise. Alors P.J. Tucker a dû trouver autre chose pour déclarer forfait en vue de la Coupe du Monde. Shams Charania de The Athletic a rapporté que le Rocket souffrait d’une blessure à la cheville. Okay, okay admettons, mais ce contretemps arrive au pire moment alors que Team USA s’apprête à s’envoler pour l’Australie pour boucler sa préparation. Peut-être que P.J., ça ne l’enchantait pas de se taper 15h d’avion, allez savoir.

Charania explique qu’il compte du coup se ménager pour le camp des Rockets. Lui qui a déjà affiché de grosses ambitions pour la saison prochaine va devoir être prêt pour pouvoir assumer ses déclarations. Peut-être aussi qu’il voulait juste étendre sa collection de sneakers histoire de pouvoir porter une paire différente à chaque quart-temps de chaque match. Ou alors il a été traumatisé par les premiers entraînements avec Gregg Popovich. Pauvre Pop, il a voulu transformer ce qui est habituellement une colonie de vacances pour superstars en training camp de basket à peu près sérieux, et du coup tout le monde se barre. La bonne nouvelle, c’est qu’il ne lui reste bientôt plus que douze joueurs disponibles donc pas de casse-tête au moment de la sélection, on emmène tout le monde. On note surtout un gros sens du timing chez P.J., qui aurait sans doute eu sa place dans les douze vu son implication pendant le camp, et sachant à quel point Pop kiffe ce type de joueur d’expérience qui privilégie le collectif et la défense.

P.J. Tucker, le joueur le plus âgé de la sélection, quitte donc Team USA juste avant la dernière et plus importante partie de la préparation en Australie. Y’a pas à dire, les déserteurs ont un sens du timing incroyable cette année.

Source: The Athletic 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top