Timberwolves

Officiel : Jake Layman rejoint les Wolves, le garçon voulait danser avec les Loups, les Blazers l’ont très gentiment aidé

Merci Jacky et Père-Noël.

Source : Youtube

C’est assez rare pour être souligné, mais il y a certains moments comme ça où les franchises NBA décident de faire passer l’intérêt des joueurs avant le business. Jake Layman rejoint Minneapolis via un sign-and-trade, et pour le coup il le doit bien aux Blazers.

Les Wolves tiennent leur cinquième recrue, et c’est avec une autre franchise bien active dans cette Free Agency qu’ils se sont mis d’accord. Apres Noah Vonleh et Jordan Bell qui sont venus renforcer la raquette, Treveon Graham et Shabazz Napier qui ont trouvé leur place sur les extérieurs, c’est désormais l’ailier des Blazers Jake Layman qui débarque chez les Loups. Une opération qui fait bien les affaires du bonhomme, qui tenait apparemment à partir. Et vu comme ça bouchonnait sur les ailes dans l’Oregon, on pouvait comprendre ses envies d’ailleurs. Un départ qui n’aurait pourtant pas été possible sans que les Blazers montent un sign-and-trade, puisque le garçon était free agent avec restriction, et que Neil Olshey a mis la main à la pâte pour faciliter les choses. Selon le Woj, c’est un contrat de 11,5 millions de dollars sur trois ans que l’ailier va parapher à Minneapolis. Dwight Jaynes de NBC Sports Northwest est venu compléter toutes les infos sur ce mouvement, puisque selon lui, la contrepartie concernerait l’acquisition des droits d’un pivot qui évolue actuellement en Ligue Espagnole, Bojan Dubljevic. En plus de cela, les Wolves auraient utilisé pour acquérir Layman une trade exception qu’ils avaient obtenu avec le départ de Dario Saric aux Suns. On dirait pas comme ça, mais l’idée est bien de faciliter les choses hein.

C’est en quelque sorte un geste de bonne foi que nous a sorti là Neil Olshey, en faisant en sorte de ne pas se prendre trop la tête avec un restricted free agent qui voulait juste partir. La saison passée, l’ailier avait été performant en sortie de banc, tournant à 7,6 points et 3,1 rebond par match en près de 19 minutes de jeu et 71 rencontres disputées. Mais la prolongation de Rodney Hood dans l’Oregon ajoutée aux arrivées de Kent Bazemore et Nassir Little ne laissaient plus de grandes perspectives d’avenir pour Layman dans les rangs des Blazers. Le principe du sign and trade, est censé assurer à une franchise de ne pas voir un joueur filer sans de contrepartie, mais au final ici les Blazers n’ont pas l’air de faire une très grosse affaire avec ce départ. Surtout pour ce qui est des droits du pivot Dubljevic, qui évolue actuellement à Valence et qui ne se verrait pas trop quitter l’Espagne, comme il l’avait annoncé l’année dernière pour Eurohoops. C’est donc un petit cadeau qu’ont l’air de faire les Blazers à leur joueur dans ce dossier, et Neil Olshey n’est pas à son premier coup de la sorte, puisqu’il n’avait pas voulu se prendre trop la tête avec le cas Roy Hibbert non plus il y a sept ans. Mark Bartelstein, l’agent de Layman a su les remercier pour ce geste au micro d’ESPN :

« Nous sommes extrêmement reconnaissants envers Neil Olshey d’avoir travaillé avec nous pour mettre en place ce sign-and-trade. L’accord n’aurait pas pu être conclu sans que les Blazers se soucient des meilleurs intérêts de Jake. »

Tout est bien qui finit bien dans le dossier Layman. L’ailier a obtenu ce qu’il voulait en rejoignant les Wolves, et a pu profiter d’un effort de la part des Blazers. Les Loups continuent de se renforcer pénard dans cette Free Agency, et ils peuvent dire merci à Neil sur ce coup.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top