Mondial

Marc Gasol veut encore gagner avec l’Espagne : nos voisins ibériques ne nous laisseront jamais tranquilles

Marc Gasol

« Oui j’aime gagner, puis si je peux battre la France sur le chemin, ça fait plaisir vous voyez ? »

Source image : YouTube

Encore en course pour le titre NBA avec les Raptors, Marc Gasol a également une autre échéance dans un coin de sa tête : la Coupe du Monde en Chine. Le pivot espagnol sera de la partie, avec l’ambition de ramener une médaille, voire un titre.

La rivalité France – Espagne a encore de beaux jours devant elle. Même si les deux équipes ne se croiseront pas lors des deux phases de groupes, il y a toujours les bragging rights, la volonté d’être la meilleure équipe européenne ou encore le titre honorifique d’équipe qui a le plus fait chier Team USA. Les deux équipes ne se sont plus affrontées dans un grand rendez-vous international depuis les Jeux Olympiques 2016, au cours desquels la Roja avait sorti les Bleus en quart de finale (92-67). Une seconde victoire de suite pour les coéquipiers de Marc Gasol, déjà tombeurs de la France en demi-finale de l’Euro 2015 (80-75 en prolongation). Le dernier succès des hommes de Vincent Collet ? Il n’est pas si vieux, puisqu’il date de la dernière Coupe du Monde, en 2014. On attend toujours le short de Thomas Heurtel, mais la France avait sorti son vieux rival (65-52) en quart de finale, avant d’aller chercher le bronze. Cette année encore, Marc Gasol et l’Espagne feront partie des candidats à la médaille. Et malgré ses 34 ans et les longues saisons NBA qui s’enchaînent, le petit frère de Pau est toujours ravi de revenir en sélection, comme il le confie à la FIBA.

« Je suis plus proche de la fin de ma carrière internationale que du début, mais la motivation est la même depuis que j’ai commencé à jouer pour l’équipe nationale. J’apprécie les moments avec les gars, de l’entraînement à la camaraderie et la compétition. »

En plus de son palmarès NBA, Marc Gasol a accumulé les médailles et les honneurs avec la Roja. Vainqueur de deux Championnats d’Europe (2009 et 2011), Big Spain a surtout fait partie de l’équipe d’Espagne championne du monde en 2006. Il compte également deux médailles d’argent, aux Jeux Olympiques de Pékin et de Londres. Une carrière en sélection couronnée de succès pour le pivot, qui est toujours une pierre angulaire de son équipe. Et malgré toutes ces breloques, le nouveau Raptor en veut encore plus. Même si pour l’heure, il assure être pleinement focalisé sur les Playoffs avec Toronto. Qualifié pour les demi-finales de Conférence, un palier qu’il n’avait plus atteint depuis 2015, l’Espagnol évolue dans un rôle de lieutenant de Kawhi Leonard et de Pascal Siakam. Un rôle différent par rapport à la sélection, mais l’objectif est similaire : gagner.

« Je veux aider l’équipe nationale à faire de bons runs et à gagner plus de médailles et de titres avant que je prenne ma retraite internationale. Je fais les choses étape par étape, et mon prochain objectif après la saison NBA, c’est la prochaine Coupe du Monde FIBA. »

Étape par étape, Marc Gasol prévoit toujours de faire chier les Français. Après avoir éliminé Evan Fournier et le Magic au premier tour des Playoffs, le pivot pourrait éventuellement croiser la route des Bleus en septembre. Avec pour objectif de prolonger l’actuelle série de victoire ibérique sur les coéquipiers de Vavanne.

Source texte : FIBA

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top