Cavaliers

Larry Drew et Cleveland, c’est terminé : merci pour tout, mais la reconstruction se fera sans toi Larry

Larry Drew

Ça parlerait d’un retour de Tyronn Lue, non on déconne.

Source image : YouTube

Assistant coach de Tyronn Lue depuis 2016, promu head coach après seulement six matchs cette saison, Larry Drew ne continuera pas l’aventure à Cleveland. Le coach et les Cavs ont décidé de se séparer à l’amiable et Drew ne sera donc pas à la barre du rebuild nécessaire dans l’Ohio.

Un assistant propulsé entraîneur après seulement six matchs, pour terminer une saison qui s’annonçait déjà pourrie. Larry Drew n’avait clairement pas reçu le plus beau des cadeaux lorsque le GM Koby Altman lui avait refilé les clés, après les six défaites obtenues par Tyronn Lue. Avec un roster inexpérimenté miné par les blessures, Drew n’a pas fait de miracle, puisque les Cavaliers terminent avec un bilan de 19-63, le deuxième pire de la Ligue, à égalité avec les Suns. Sur le papier ce n’est pas terrible mais dans la course à la loterie, c’est un excellent travail réalisé par l’ancien coach des Hawks et la chance légendaire du fils de Dan Gilbert pourrait bien ramener un Zion Williamson dans l’Ohio. Sans Drew, assistant coach depuis 2014, le front office de Cleveland va se mettre à la recherche de son cinquième coach depuis 2013. Koby Altman a avant tout tenu à remercier son coach de fortune, en faisant bien attention à utiliser des formules qui n’étaient pas vues et revues dans un communiqué de presse.

« Nous avons beaucoup de respect et de reconnaissance pour Larry et le travail qu’il a fait en tant que head coach des Cavaliers pour la quasi-totalité de la campagne 2018-19. Il a apporté du professionnalisme, de la classe et un leadership stable à la fois cette saison et les quatre précédentes. Nous tous à Cleveland ne souhaitons que le meilleur à Larry dans le futur. »

Comme lors du premier départ de LeBron James en 2010, la saison de transition est dure à gérer, et le cassage de gueule est total pour une équipe qui venait d’atteindre les Finales quatre fois de suite. Kevin Love n’a disputé que 22 matchs suite à une opération à un orteil, des joueurs attendus au tournant n’ont pas délivré la production statistique espérée, et Tristan Thompson était plus occupé à parler religion avec sept mannequins dans une chambre qu’à jouer au basket. Mais il n’y a pas que du noir pour la dernière saison à la Q Arena. En premier lieu, Collin Sexton a fait des progrès tout au long de l’année, et a fini la saison pied au plancher. Pour sa première saison de titulaire, Cedi Osman a montré sur certains matchs qu’il avait l’étoffe d’un futur grand. Et il y a donc ce statut de deuxième pire équipe de la Ligue derrière les Knicks, qui laisse espérer l’arrivée d’un excellent prospect pour définitivement lancer l’après LeBron. À la barre de ce navire prometteur, toutes les candidatures seront examinées : assistants, anciens coachs actuellement au chômage, et même techniciens NCAA.

C’est une saison bien dégueulasse qui s’achève dans l’Ohio. La fin du règne de Tyronn Lue n’a pas vraiment donné un coup de fouet aux Cavaliers, qui espéraient jouer les trouble-fêtes dans la course aux Playoffs. Une année de galère qui en appelle d’autres. Quel que soit le prospect sélectionné à la Draft, le roster de Cleveland va avoir besoin d’un ravalement de façade pour être à nouveau compétitif. Et donc, d’un nouveau coach.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top