Rockets

Mike Budenholzer a trouvé la parade pour freiner James Harden : cette nuit face aux Bucks, le MVP a vécu son pire calvaire

James Harden

Est-ce qu’on a… déjà vu ça ?

Source image : NBA League Pass

Ceux qui avaient mis le réveil cette nuit l’ont sans doute remarqué dès les premières possessions : les Bucks avaient pour consigne de défendre sur James Harden d’une manière assez… originale. Bingo, ça  a marché, et pas qu’un peu.

Coup de tonnerre sur la NBA, on a peut-être compris comment limiter l’apport de ce cinglé de James Harden. Absolument inarrêtable cette saison, de près comme de loin, James Harden a déjà brûlé toutes les défenses de la Ligue à grands coups de step-back du parking ou de lancers ramassés par dizaines, par centaines même. Mais cette nuit lors de la rencontre opposant les Bucks aux Rockets du MVP en titre, Mike Budenholzer, ce génie des temps modernes, avait envie de tenter un truc, le genre de bail qui marche sur un malentendu mais qui vaut au moins le coup d’être tenté. On vous laisse apprécier le délire :

George Hill qui défend de manière latérale sur The Beard, l’empêchant ainsi de trouver son spot derrière la ligne et de se mettre sur sa main gauche magique, voilà ce que la défense des Bucks a proposé cette nuit. George Hill donc, mais également Eric Bledsoe, Khris Middleton et même Giannis Antetokounmpo, tous se sont succédés en défendant de la même manière, ouvrant complètement la route du panier à Ramesse mais sur sa mauvaise main, ce qui a eu le don de le… déstabiliser complètement. Élémentaire mon cher Buddy, mais encore fallait-il y penser. Le résultat de ce coup de grisou dans la vie du gaucher ? Dans les stats c’est un carnage. Cinq lancers tentés, seulement, et un compteur qui est même resté bloqué à zéro pendant très longtemps. 9/26 au tir dont 1/9 du parking, avec des tirs en deuxième mi-temps déclenchés à la limite de la colère, Harden semblant très dérangé et même irrité par la nouveauté de la nuit. Car dans les faits c’est la même, tout au long de la soirée James Harden a cherché en vain à trouver des solutions à ce drôle de problème, balançant ça et là des tirs par dépit quand ses drives main droite étaient obligatoirement ponctués par des ballons ressortis timidement faute de solutions.

Un coup de génie du coach des Bucks qui prouve une fois de plus qu’il fait partie des tous meilleurs tacticiens de la Ligue, et des défenses à qui tout ça pourrait donner des idées, au vu de la piètre prestation du barbu. On imagine évidemment que les Rockets et leur génie gaucher trouveront des solutions et s’adapteront au plus vite, mais le spectacle offert cette nuit nous renvoie à nos plus belles heures de coaching en départementale quand le coach nous hurle d’orienter le petit 13 sur sa main gauche parce qu’il n’a… justement pas de main gauche. Mais James Harden n’a pas main de droite en fait ? Genre le MVP en titre n’a pas de main droite ? Celui que certains considèrent même comme le meilleur joueur du monde ? Il n’a… pas de main droite ? C’est évidemment plus complexe que ça, mais disons que l’habitude prise par Harden de détruire ses adversaires avec sa papatte gauche couplée à une défense qui lui a interdit toute la nuit de s’en servir et à la surprise de ce traitement de choc a pu le déstabiliser un chouïa, étant donné qu’aucun autre joueur n’avait subi ce genre de punition depuis très longtemps.

A voir désormais si ce coup d’essai aura fait des petits mais en tout cas Mike Budenholzer a une fois de plus envoyé du lourd en matière de coaching. Y’a pas de problème messieurs dames, y’a que des solutions.

4 Commentaires

4 Comments

  1. Dje

    27 mars 2019 à 8 h 49 min at 8 h 49 min

    Coach B. a juste écouté les conseils de Scottie P. 🙂
    https://www.youtube.com/watch?v=G7dIE3KT6lU

    • Ji Rue Vacances

      27 mars 2019 à 15 h 49 min at 15 h 49 min

      Exactement ça fait un moment d’ailleurs qu’il en a parler, par contre lui ouvrir l’acces Au cercle comme ça c’est sacrément couillu.

  2. Tiago

    28 mars 2019 à 8 h 02 min at 8 h 02 min

    Pour compenser les rockets on plus qu’à trouver la solution pour défendre the greak freak. Plutôt compliqué ça

    • Yannick

      29 mars 2019 à 17 h 54 min at 17 h 54 min

      Suffit de demander au refs de commencer à siffler quand il fait des quadruples pas et sa moyenne devrait déjà chuter brutalement.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top