Wizards

Preview Wizards – Hornets : victoire obligatoire pour encore rêver du Top 8 à l’Est

beal wizards - pari

Il vaut cher ce match-là.

Source image : NBA League Pass

Le dixième et onzième de l’Est s’affrontent cette nuit avec un objectif simple, se rapprocher du huitième. Non, ce ne sont pas des maths et d’ailleurs ces deux équipes ne peuvent plus calculer pour aller en Playoffs. Il faut gagner, un point c’est tout.

La course aux Playoffs à l’Est ne cesse de se resserrer. Entre le calendrier hardcore de Brooklyn, les deux dernières défaites hideuses de Detroit et les irrégularités de Miami, Orlando, Charlotte et Washington, il y a trois places à aller chercher pour six prétendants en cette fin de saison. Pour cela, il faut absolument assurer les matchs contre ses rivaux et éviter de faire comme les Pistons, qui ont marqué moins de 150 points au total lors des deux dernières rencontres. Au début des années 2000, ça aurait pu éventuellement passer mais dans la NBA actuelle, ça donne deux branlées à coup sûr. Un match entre deux contenders, il y en a un pas plus tard que cette nuit. Une rencontre entre les deux équipes les plus en retard de la course, Charlotte et Washington. Il faut à tout prix gagner donc. Avant cette opposition, les Hornets sont un peu mieux positionnés avec un match et demi d’avance sur leurs copains de la capitale, mais ce déplacement à la Capital One Arena pourrait venir redistribuer encore les cartes. Les Sorciers sont dans une meilleure forme que les Frelons dernièrement, avec cinq victoires sur les dix derniers matchs pour les potes de Bradley Beal, contre seulement trois pour ceux de Kemba Walker. S’éloigner encore un peu des Playoffs, se rapprocher de la onzième place et continuer de s’empêtrer dans une mauvaise dynamique, c’est le match de tous les dangers pour la franchise de Michael Jordan.

En effet, la fin de saison des Hornets est pour l’instant calamiteuse. Des défaites qui s’enchaînent, des Playoffs qui s’éloignent, des rumeurs annonçant que Kemba Walker est plus proche de partir que de rester, Nicolas Batum qui ne répond pas présent. Bref, c’est compliqué pour la franchise de Caroline du Nord. On adore Tony Parker, mais quand en 2019 c’est ton second meilleur joueur, tu as un souci. De surcroît, la fin de calendrier est loin d’être aisée et la masse salariale de la saison prochaine est déjà remplie sans même avoir resigné Kemba. En clair, l’avenir proche ne sent pas bon. En parlant d’avenir proche compliqué, bienvenue dans la ville de Donald Trump. Malgré une forme récente correcte et un calendrier de fin de saison abordable, les Playoffs semblent loin pour les hommes de Scott Brooks. 3,5 matchs de retard sur la huitième place, ça se rattrape mais en moins de 15 rencontres, c’est juste surtout au vu de l’irrégularité du roster. L’année prochaine s’annonce également compliquée. La masse salariale est full du fait de l’énorme contrat de John Wall et ce malgré le trade d’Otto Porter Jr. pour un Jabari Parker qui a autant de chances d’obtenir sa team option que n’ont les clubs français d’atteindre les quarts de finale de coupe d’Europe. La rupture du tendon d’Achille de Wall fait vraiment mal aux fesses des Wizards et pas seulement à celles de Dwight Howard et l’on se demande comment le meneur dragster reviendra de son année sans jouer. Les deux équipes ont besoin de ces Playoffs pour se remonter le moral, d’un arbre pour cacher la forêt. Alors messieurs, pour en rêver, il faut absolument s’imposer ce soir.

La rencontre de cette nuit entre Wizards et Hornets sonne un petit peu comme un match de la dernière chance. Nul doute que les deux équipes auront les dents qui rayent le parquet de la Capital One Arena à minuit pour pouvoir encore croire aux Playoffs.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top