Raptors

Pascal Siakam touche le ciel : 44 points et 10 rebonds, en fait il est là le MIP de la saison ?

Pascal Siakam
Source image : NBA League Pass

Si D’Angelo Russell peut tousser en voyant le titre de cet article, on doit forcément constater que Pascal Siakam a des idées claires en tête. Le trophée de Meilleure Progression de l’année ? Il veut le récupérer.

Et ce sont les Wizards qui ont pris tarif cette nuit, avec un dernier message envoyé à la concurrence avant le All-Star Weekend. Le meilleur moyen de prévenir les coachs et la compétition qu’il faudra être présent au match des étoiles dans un an, c’est de claquer une énorme performance après avoir été mis de côté. Toronto possède déjà deux beaux représentants en Kyle Lowry et Kawhi Leonard, mais vu le taf réalisé par Siakam cette saison il n’aurait pas été déconnant de le voir en grosse mention. Une fois les votes passés et les sélections réalisées, Pascal a dû être un peu frustré mais il a décidé de déverser toute sa haine sur Washington. On s’en souvient encore, c’était il y a un mois, les Wizards forçaient Toronto à jouer le match de leur life dans la capitale. Un marathon auquel Siakam avait participé, et s’était bien donné (24 points – 19 rebonds). Cette fois, pas de panique côté Raptors, il fallait assurer le business à domicile, remporter un nouveau match et ainsi rester dans le rétroviseur des Bucks tout en haut de l’Est, avec un break du All-Star Weekend bien mérité. Ce qu’ils ont fait, en nourrissant Spicy P en abondance vu qu’il était en feu.

Chaque initiative était bonne, chaque défenseur était dépassé, chaque lancer était bien provoqué et chaque panier était minutieusement préparé. On le voyait notamment depuis le début de saison, l’agressivité de Siakam lui permettait d’atteindre un tout autre niveau, la barre des 25 points étant dépassée à plusieurs reprises. C’était d’ailleurs assez fun à suivre, au fur et à mesure que les Raptors enchaînaient les succès. Ah tiens, Pascal a planté 25 points, nouveau record en carrière. Ah tiens, Pascal a planté 29 points, nouveau record en carrière. Ah tiens, Pascal a planté 33 points, nouveau record en carrière. Cette fois, ce sont 44 points qui ont été plantés, pour ponctuer une somptueuse première partie de saison dans le cinq majeur des Raptors. Trop grand et mobile, trop en confiance et déterminé, le couteau-suisse montrait aussi à ses coéquipiers qu’il était une arme sûre avec laquelle agir au printemps prochain. Kawhi Leonard reste la star, Marc Gasol occupe la hype du moment, Kyle Lowry a son ancienneté dans la région, mais que dire de Siakam ? Si les Raptors veulent aller loin cette année (indice : jouer en juin), il faudra miser sur un Pascal de feu, capable de s’effacer par moment pour surgir quand il y en aura besoin. Cette nuit, c’était l’occasion de le rappeler. Et cet été, si Leonard prolonge en se disant qu’il a à ses côtés une star en devenir, ce sera compréhensible quand on voit la saison réalisée par Siakam.

Chacun son vote pour le futur vainqueur de la Meilleure Progression de l’année. Mais on connaît les votants, ce sont les grandes performances qui marquent : Pascal Siakam a joué, à la concurrence de parler.

1 Comment

1 Comment

  1. Vincent rioux qc

    14 février 2019 à 6 h 37 min at 6 h 37 min

    Perfo incroyable !!!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top