Lakers

Les Lakers n’ont plus que quatre jours pour récupérer Anthony Davis : la course contre la montre commence !

Magic Johnson Lakers

Quand on te dit qu’il te reste quatre jours pour recruter l’un des meilleurs joueurs du monde.

Source image : YouTube

L’heure est grave à Los Angeles. Depuis la demande de transfert d’Anthony Davis il y a une semaine, Magic Johnson est en hélicobite et les Lakers veulent tout faire pour récupérer le meilleur intérieur du monde. Sauf que la deadline, c’est dans quatre jours. Il faudrait donc penser à se sortir les doigts.

Le duo Magic Johnson – Rob Pelinka n’a jamais été autant sous pression depuis son arrivée à la tête du management pourpre et or. L’arrivée de LeBron James l’été dernier a fait basculer la franchise dans une autre dimension. Aujourd’hui, les mots tanking, Draft et reconstruction ne sont plus à l’ordre du jour. On parle davantage de stars, de Playoffs et de succès, des termes beaucoup plus appropriés pour parler des Lakers. Car depuis le début de la saison, on se demande comment le King voulait remettre la deuxième franchise la plus titrée de toute la Ligue à sa place avec le groupe actuellement en place à L.A. La réponse semblait donc toute trouvée fin janvier avec la retentissante demande de transfert du mono-sourcil, fatigué de ne pas jouer les premiers rôles avec New Orleans. Depuis ce jour là, ce sont bien les Gens du Lac qui ont la meilleure cote pour faire venir le Unibrow chez eux. Or, pour l’instant, rien n’est fait et on est encore loin d’un accord entre Pelicans et Lakers pour un transfert. On pourrait se dire que les Californiens ont le temps, qu’ils en reparleront l’été prochain, qu’il trouveront un arrangement au calme, mais ce serait un très mauvais calcul. En effet, ils semblent être les mieux dotés pour éventuellement contenter les Pels avant la deadline et récupérer AD dans les quatre prochains jours leur permettrait d’éviter une concurrence beaucoup plus rude si le joueur terminait la saison entamée dans la Big Easy. Les Celtics qui sont également sur le coup ne pourront pas le recruter dans les prochains jours à moins de trader Kyrie Irving. Les Verts ne pourront donc pas faire de l’ombre aux Angelinos à condition que ces derniers s’activent pour le recruter dès maintenant, faisant de ce moment une période cruciale dans le projet des Lakers. Car on ne parle pas d’un bon joueur de banc ou d’un d’un simple role player mais bien d’Anthony Davis, l’un des meilleurs joueurs au monde et si Angelinos finissent par le voir filer entre leurs doigts, notre bon vieux BronBron risque de se fâcher tout rouge.

Comment faire alors pour s’attacher les services du Unibrow avant jeudi ? Pour l’instant, les offres qui sont arrivées sur le bureau des Pels n’ont pas été jugées suffisantes et les négociations sont au point mort. Les Lakers sont en train de réaliser qu’il va falloir envoyer beaucoup plus de matos s’ils veulent récupérer le troisième du classement MVP 2018. Jusqu’à maintenant, les Gens du Lac n’auraient transmis que deux offres officielles aux Pelicans selon Woj et Shams et concernaient surtout des jeunes joueurs, des vétérans et du premier tour de Draft. Or, le front office de Louisiane est intransigeant et demande bien plus en l’échange de sa star. NOLA compte bien dépouiller les Lakers dans l’affaire sauf qu’on imagine bien que Los Angeles n’est pas chaud pour se retrouver avec un effectif complètement décimé autour de James et Davis. Magic et Pelinka doivent trouver un moyen d’accueillir AD au plus vite sans pour autant détruire l’effectif en se débarrassant de tous les autres bons éléments déjà en place. Cette affaire n’est pas sans rappeler le transfert de Blake Griffin vers Detroit lors duquel les Pistons se sont retrouvés avec un joueur énorme dans leur effectif mais qui avaient dû envoyer la moitié du roster en échange. Aujourd’hui dans la Motown, le rouquin n’a qu’Andre Drummond sur qui vraiment compter. Heureusement, les Lakers ont pas mal de joueurs à bon potentiel et ceci ne devrait pas arriver mais les Pelicans ont mis les choses au clair : pour récupérer AD, il va falloir se saigner, surtout s’il s’agit des Lakers. En effet, NOLA aurait annoncé qu’elle n’avait aucunement l’intention d’envoyer leur intérieur à L.A. La situation est donc très compliquée jusqu’à présent d’autant plus que plus les Californiens attendront, plus la décision sera prise dans l’urgence et plus le transfert risque d’être foireux. Les Pelicans jouent très bien le coup et tentent de jouer la montre pour pouvoir garder Anthony Davis jusqu’à la fin de la saison et écouter les offres de toutes les autres franchises intéressées l’été prochain.

Certainement la semaine la plus importante pour les Lakers. La franchise a quatre jours pour convaincre NOLA de lâcher Anthony Davis dans un trade. Sinon, il va falloir faire face à la concurrence l’été prochain. Sachant que c’est LeBron qui a fait le forcing pour attirer Davis dans son équipe, le front office doit désormais faire le maximum pour contenter le King. Le suspens est à son comble.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top