Lakers

Les Pelicans pas convaincus par les offres des Lakers concernant Anthony Davis : va falloir donner plus que ça les mecs

Anthony Davis

Il va falloir donner plus que deux jeunots, un premier tour de Draft et deux vétérans…

Source image : YouTube

Alors que la trade deadline approche à grands pas, les Lakers font le forcing auprès des Pelicans pour essayer de récupérer Anthony Davis. Mais visiblement, ils sont encore loin de convaincre la franchise de New Orleans. En effet, pour cette dernière, les premières offres faites par Los Angeles sont bien insuffisantes. 

Jeudi 7 février, 15h heure de New York. Les Lakers ont jusqu’à cette date pour trouver un accord avec les Pelicans concernant un potentiel transfert de la superstar Anthony Davis. Après, il sera trop tard, en tout cas pour cette saison. Il reste donc un peu de temps mais dans la tête de Magic Johnson et Rob Pelinka, le temps presse. Les dirigeants de la franchise californienne aurait proposé plusieurs offres aux Pelicans, mais avec toujours la même base : deux jeunes joueurs prometteurs, avec un premier tour de Draft et deux vétérans qui sont dans leur dernière année de contrat. C’est avec cette formule que les Lakers tentent de convaincre aujourd’hui la franchise de New Orleans d’après Adrian Wojnarowski d’ESPN, qui est évidemment toujours très bien informé. Woj a précisé qu’une première offre des Lakers contenait Lonzo Ball et Kyle Kuzma, avec Rajon Rondo et Michael Beasley en prime et donc un premier tour de Draft. D’après un autre insider de poids, Shams Charania de The Athletic, Los Angeles aurait offert deux de leurs jeunes joueurs (parmi eux, Lonzo Ball, Brandon Ingram, Kyle Kuzma, Ivica Zubac et Josh Hart), en incluant Rajon Rondo ou Lance Stephenson. Shams a également ajouté que les Lakers ne voulaient pas inclure Kentavious Caldwell-Pope dans les discussions. Les deux journalistes ont donc des versions un peu différentes, ce qui n’est pas forcément très surprenant en cette période de rumeurs, mais cela ne change pas grand chose à l’affaire au final car le résultat est le même. Les Pelicans ont été clairs, il va falloir donner plus que ça pour espérer récupérer l’un des cinq meilleurs joueurs du monde.

A l’heure de ces lignes, les Lakers ne semblent pas prêts à lâcher trois de leurs jeunes joueurs prometteurs. De plus, ils ne veulent pas pour l’instant offrir plus qu’un premier tour de Draft. Sans surprise, les Pels trouvent ce package un peu faiblard, eux qui n’ont pour l’instant pas répondu aux offres, ni offert de contre-proposition. Pour convaincre les Pelicans avant la trade deadline, la franchise californienne devra faire une offre XXXL que les Pels ne pourront pas refuser. Celle-ci devra probablement inclure au moins trois jeunots de leur noyau et plusieurs choix de Draft, de préférence de premier tour. Et puis selon Woj, les Lakers n’auraient pas proposé aux Pelicans de prendre quelques contrats relous (comme celui de Solomon Hill par exemple, sous contrat jusqu’en 2020 avec un salaire annuel autour des 12,5 millions de dollars) en échange afin d’améliorer la situation salariale de New Orleans. Cela n’est pas surprenant car les Lakers souhaitent évidemment conserver de la marge pour accueillir un gros poisson cet été lors de la free agency. Pour le moment, ils ont la place pour signer un joueur au contrat maximum avec un cap space de plus de 41 millions de dollars, et ils ne veulent pas toucher à ça. Tout ça pour dire que Los Angeles est encore loin de convaincre les Pels, mais on est qu’au début des négociations. Comme souvent dans ce genre de situation, les deux franchises veulent garder une marge de manœuvre pour progressivement lâcher du lest. Les Lakers ne vont pas faire all-in à moins qu’ils n’aient pas le choix, tandis que les Pelicans veulent voir jusqu’où la franchise californienne peut aller pour récupérer Davis. C’est ce qu’on appelle négocier, et cela va prendre de plus en plus d’ampleur dans les prochains jours.

Alors préparez-vous, parce que ça va chauffer sévère à l’approche de la deadline. Les rumeurs vont se démultiplier et on a hâte de voir comment tout ça va se terminer.

Source : ESPN / The Athletic

1 Comment

1 Comment

  1. Ji rue Vacances

    2 février 2019 à 19 h 15 min at 19 h 15 min

    On va les traire jusqu’à la dernière goutte. Ensuite on se serre la main.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top