Celtics

Pour Draymond Green, les Celtics restent l’équipe la plus talentueuse à l’Est : on se retrouve en juin

Gordon Hayward kyrie irving boston celtics
Source image : NBA League Pass

Ce soir à Boston, l’ambiance promet d’être électrique. Le TD Garden recevra les Warriors, en espérant que les Celtics soient à la hauteur de l’événement. Une rencontre que Draymond Green a su chauffer à sa manière.

Les fans de Toronto, Milwaukee et Philadelphie tirent la gueule, et de manière assez compréhensible. Car même si la parole du couteau-suisse de Golden State n’est pas déterminante dans l’humeur générale des fans, il n’empêche que le simple fait de mettre le sujet sur la table peut créer une hiérarchie qui dénigre en partie le taf collectif de toute une équipe. Draymond, malgré ses conneries parfois insupportables et ses sautes d’humeur, est un basketteur qui connaît extrêmement bien le jeu et réfléchit plus rapidement et profondément que la moyenne. C’est ce qui lui a permis de faire cette carrière, une qui est en train de le mener vers les sommets. S’il est donc tout à fait capable de réaliser du trashtalking afin de chauffer tel ou tel groupe, Green peut aussi parler sérieusement et envoyer des gros pavés pertinents. C’est donc tout naturellement que Draymond a affirmé voir en Boston l’équipe la plus talentueuse à l’Est, encore et toujours. Un avis qui ne change pas chez l’ailier-fort, malgré les résultats de cette première partie de saison et les galères montrées par les hommes verts certains soirs. Il est vrai que, de base, les Celtics étaient tout en haut de la Conférence Est dans les prévisions du début de saison. Replongeons-nous dans les pronostics du mois de septembre, et en voyant l’effectif de Brad Stevens nombreux étaient ceux qui avaient déjà coché des Finales NBA 2019 entre Boston et Golden State. Depuis, bien des choses ont eu lieu, mais pas assez chez Draymond pour modifier son avis. Lorsque le mois d’avril arrivera, Green sait déjà sur qui il misera à l’Est, et KD n’est pas loin de penser pareil.

« Je regarde juste les options qu’ils ont, et la façon dont le jeu est orienté aujourd’hui. Avec le small ball et d’autres choses du genre, Al Horford qui peut switcher défensivement sur les extérieurs. Il serait pivot dans leur cinq majeur. Et puis, évidemment, vous avez Jayson Tatum, Jaylen Brown, Gordon Hayward, Kyrie Irving, Terry Rozier, Marcus Smart, Marcus Morris… » – Draymond Green

« Ils ont un effectif profond. Ils ont plusieurs scoreurs talentueux et ça va être difficile de défendre sur chacun. Ils ont un intérieur qui peut faciliter le jeu comme Draymond. Ils ont un super coach, une bonne ambiance à domicile, un vrai avantage du terrain et une bonne envergure globale dans leur groupe. C’est typiquement le genre d’équipe qui nous donne du fil à retordre. » – Kevin Durant

La meilleure équipe ne veut pas forcément dire la plus talentueuse, mais on joue ici sur les mots. En terme d’effectif et donc d’options, il est clair que Boston reste encore et toujours le squad le plus dangereux, et ce n’est pas contre Toronto, Milwaukee ou Philly qu’on affirme cela. Si la mayonnaise prend en deuxième partie de saison ? Il y aura une remontada assez violente à observer dans le haut de la Conférence Est. Mais c’est justement ce qui a posé problème aux Celtics cette année, la mayonnaise. Elle n’a pris aussi bien et rapidement que prévu, Brad Stevens en a chié pour maintenir tout le monde satisfait, et les résultats sont pour le moment largement en-dessous de ce qui était projeté à l’automne. Si on doit donc parler de Finales NBA 2019, il est clair que des équipes comme les Raptors ou Bucks semblent aujourd’hui mieux positionnés, avec des Sixers possédant un Big Three. Et c’est en cela que l’affrontement de ce soir va être très intéressant à regarder. Depuis le début de saison, Boston alterne entre le très bien et le très cheum, offrant des performances collectives remarquables certains soirs et nous imposant de nous arracher les cheveux le lendemain. Ce samedi ? Le script est déjà écrit. Les Warriors sont en ville, favoris, double-champions en titre, censés l’emporter au TD Garden et prêts à en découdre. Les Celtics, pendant ce temps-là, battent parfois des bonnes cylindrées, mais n’ont pas encore affronté un monstre comme Golden State au complet. Il faudra donc observer le jeu, mais aussi l’attitude. Car si Boston remporte ce match et avec la manière, les propos de Draymond vont calmer beaucoup de monde ce dimanche.

Kawhi, Giannis, Joel, calmez-vous. Votre saison régulière est pour le moment meilleure que celle des copains de Boston. Mais attention au réveil du géant : dans le cas où ces Celtics touchent leur potentiel maximal, la hiérarchie basculera en très peu de temps.

Source : Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top