Cavaliers

Cleveland coupe Patrick McCaw et récupère Cameron Payne : défilé de génies chez les Cavs, on arrive plus à suivre

Patrick McCaw

Comment ça je suis pas la nouvelle star des Cavs ?

Source image : Youtube

Signé par les Cavs il y a une semaine, on pensait vraiment que Patrick McCaw avait un coup à jouer dans une équipe en totale reconstruction. C’est raté puisque la franchise vient d’annoncer que le joueur ne serait pas conservé afin de faire venir Cameron Payne : comprendra qui pourra. 

Une petite semaine et puis s’en va… Sans doute que Patrick McCaw n’a pas mis longtemps à refaire sa valise pour quitter Cleveland : 3 petits matchs en un peu moins de dix jours pour presque 2 points, 1 rebond de moyenne à 22% au tir en 18 minutes. On ne va pas jeter la pierre au Pat’ puisqu’il n’a plus joué depuis de longs mois et qu’il devait s’adapter à une nouvelle équipe mais on peut légitimement se poser des questions sur l’intérêt de cette collaboration. On pouvait déjà se demander pourquoi les Cavs avaient signé le joueur alors qu’ils sont bien pourvus sur les lignes arrières avec Clarkson, Burks et Hood qui peuvent jouer au poste 2. Mais quitte à croire au potentiel de l’ancien Warrior, autant lui laisser un minimum de temps pour faire ses preuves, même si cela implique de lui payer son salaire. Le dégager si vite pour faire signer Cameron Payne peut montrer deux choses : soit ils considèrent qu’ils ont déjà tout vu de McCaw et qu’il ne vaut pas son salaire, soit ils estiment que « l’opportunité » Cameron Payne était trop belle pour être ignorée. On ne va pas se mentir, on n’est même pas sûr qu’on mettrait Campayne dans un top 50 des meneurs actuels et le poste 1 est bien sécurisé avec Sexton et Dellavedova. Si statistiquement parlant, les deux joueurs ne se différencient pas beaucoup, le potentiel de McCaw est encore inconnu puisqu’il a dû se contenter de miettes aux Warriors alors que Payne a déjà eu un certain nombre de chances dans les différentes équipes qu’il a connues. Fin août 2017, un membre du staff des Bulls avait déclaré anonymement à la presse qu’il avait fallu deux entraînements au staff pour savoir que le joueur n’avait pas le niveau NBA : ils l’ont finalement gardé un an et demi…

L’autre possibilité serait d’y voir une sorte d’accord secret entre les Cavaliers et Patrick McCaw. Il y a dix jours, le joueur était encore lié aux Warriors qui pouvaient s’aligner sur n’importe quelle offre contractuelle, ce qui n’est plus le cas puisque le joueur est désormais free-agent non protégé. Vouloir contrôler son destin c’est bien gentil mais qui va placer ses billes sur un joueur aussi inconstant sur le terrain, qui s’est coupé de sa franchise pendant des mois en snobant ses propres coéquipiers ? L’envie de vouloir un meilleur temps de jeu était légitime après trois années à chopper les miettes derrière les stars des Dubs mais quand on voit le résultat on se dit qu’il a peut-être chié dans le pâté. A voir maintenant de quoi son avenir sera fait… Dans un premier temps, la grosse côte sera la G-League, histoire de se refaire un peu la cerise en attendant qu’untel se blesse et qu’une franchise lui offre un contrat sur dix jours. Passé d’un contrat garanti chez les champions en titre avec la perspective d’en gagner un troisième de suite pour finalement aller dans la petite ligue dans une équipe d’inconnue, il peut être fier de lui le Pat’.

Les Cavs se débarrassent donc de Patrick McCaw pour faire venir Cameron Payne, autant dire qu’on aura vite oublié ce move. A voir où s’arrêtera la descente aux enfers de l’ancien Warrior, celui qui était pourtant désiré il y a peu par la meilleure équipe au monde.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top