Rockets

Une première digne de Noël pour Austin Rivers : du gros shoot et de la défense, les Rockets ont été gâtés

Austin Rivers Houston

Rivers pourrait s’avérer plus précieux que prévu aux Rockets.

Source image : Youtube

Austin Rivers fêtait sa première aux Rockets la nuit dernière pour le Christmas Day et entre les prises de tête avec Chris Paul et son incapacité à s’imposer durablement dans une franchise, on était curieux de voir le fit avec l’effectif de Mike D’Antoni. Au final, un super match pour le combo guard, qui seconde parfaitement James Harden dans le money time pour arracher la victoire au Thunder. 

On ne va pas être faux-cul, lorsqu’on a appris qu’Austin Rivers allait signer aux Rockets, on s’est tous dit que Daryl Morey avait dû mélanger aspirine et valium. Il était évident qu’amener le fils à papa à Chris Paul était la dernière chose à faire, surtout quand on connait leur passif Los Angeles et l’épisode de l’an dernier où CP3 a carrément voulu emmener la moitié de son équipe pour défoncer Rivers dans le vestiaire adverse. Bien sûr, le nouveau back-up de James Harden a dû déminer le terrain à son arrivée, histoire de ne pas finir broyé au premier entraînement. Interrogé par le Houston Chronicle, le joueur a démenti les rumeurs de tensions et loué toutes les qualités du meneur All-Star. On est libre de le croire… ou pas.

« Je n’ai aucun problème avec Chris, comme vous vous en rendrez compte. Evidemment, si j’avais un problème avec Chris je ne serais pas ici. Chris a un énorme impact sur son équipe, c’est un Hall of Famer. Ma présence ici montre que cela [les rumeurs de tensions entre les deux joueurs, ndlr] n’est pas vrai. »

Finalement, seul le terrain permettrait de voir son vrai apport à cette équipe texane et pour une première, on est loin d’avoir été déçu puisque le joueur s’est montré très précieux, notamment dans le money time. Sur les neufs derniers points de son équipe, le combo guard en a mis sept. Il y a eu d’abord deux tirs longue distance dans les dernières minutes histoire de tenir le Thunder à distance puis un lancer-franc à sept secondes du buzzer pour mettre Brodie and co à -4, clutch. On notera aussi et c’est plutôt important à Houston, son excellente défense sur Russ, qui a encore passé une soirée très compliquée au shoot (6/20).

Si son arrivée avait fait sourire, son apport pourrait finalement s’avérer précieux pour les Texans avec une bonne défense et quelques shots from downtown sous le sapin. Le joueur n’est pas connu pour être un sniper mais il est loin d’être un peintre non plus (35,2% à longue distance en carrière). Ce n’est pas non plus un grand créateur pour les autres mais il sait se créer son propre shoot, ce qui est probablement vu comme une des plus grandes qualités à Houston (on ne pense à aucun barbu c’est promis). Cette nuit, Mike D’Antoni avait réduit sa rotation à huit joueurs, à cause des nombreux blessés, et Rivers a pu passer 31 minutes sur le parquet : plutôt pratique pour un joueur qui doit prouver qu’il mérite un beau salaire l’été prochain. S’il réussit à tourner à 10-12 points en sortie de banc avec de bons pourcentages, il ne devrait pas manquer d’offres une fois la free agency commencée.

Les Rockets ont reçu un Austin Rivers en cadeau et cela pourrait être une bien meilleure surprise que ce que l’on attendait. Efficace de loin et capable de prendre au marquage les scoreurs adverses, le fils du Doc a prouvé qu’il avait sa place dans l’effectif texan. Si en plus les relations avec CP3 s’améliorent, on ne sera plus très loin du conte de Noël. 

1 Comment

1 Comment

  1. Perlinbine

    26 décembre 2018 à 14 h 51 min at 14 h 51 min

    Il se passe des choses surprenantes parfois en nba.. mais tant mieux !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top