Grizzlies

Austin Rivers signe à Memphis : en espérant que ce soit pas Doc ou Dick d’ici 30 minutes

austin rivers
Source image : NBA League Pass

Celles et ceux qui ont vécu la saga WTF de ce weekend entre Suns, Wizards et Grizzlies comprendront la punchline. Les autres ? On s’installe, pour une petite update en direct de Memphis : Austin Rivers débarque dans le Tennessee.

UPDATE : PAS DE SIGNATURE… AFFAIRE A SUIVRE.

Bon, du coup, c’est le bon Rivers ou pas ? On demande, car on ne sait jamais, en ce moment cela pourrait changer dans l’heure qui arrive. Reprenons, pour les retardataires. Il y a quelques jours, l’ami Austin était confortablement posé dans son canapé avec un maillot des Wizards, crachant probablement sur le sale début de saison des siens ainsi que les responsabilités données par Scott Brooks, priant pour que sa situation s’arrange. Ce que Rivers ne savait pas, c’est qu’il allait prendre part à un transfert-non-transfert rocambolesque, annulé puis validé dans le même weekend. Pour aller vite, disons simplement que, au final, l’arrière de Washington a bien été transféré à Phoenix avec Kelly Oubre à ses côtés… sauf qu’immédiatement les Suns ont coupé le fils du Doc. Mauvaise pioche, passe ton tour, direction la case des agents libres en espérant que quelqu’un veuille bien reprendre le dossier. Et qui pouvait bien traîner par là ? Beh Memphis, justement ! Initialement, le management des Grizzlies se frottait les mains en imaginant Oubre devenir un vrai joueur sérieux dans leur effectif, apportant énergie, talent et polyvalence sur les ailes de J.B Bickerstaff. Puis, suite à l’avortement du transfert cité, les oursons se sont retrouvés à poil sur les ailes. Non seulement t’as pas récupéré qui que ce soit dans ce deal, mais en plus tu as montré publiquement que MarShon Brooks et Wayne Selden étaient disponibles. Pas une immense surprise en soit, mais une galère de comm réelle qu’il fallait immédiatement corriger. C’est donc dans la pioche que Memphis a tiré sa carte, et Shams Charania de The Athletic nous informe qu’Austin Rivers va bien rejoindre l’effectif dans lequel… Kelly Oubre aurait dû jouer. C’est bon ? On se comprend ?

Après Joakim Noah, encore un athlète parmi les préférés des Français en Antoine Rivière. Décidément, on sait y faire en recrutement de joueurs très appréciés dans le Tennessee. Il n’empêche que, d’un pur point de vue opportuniste, l’affaire pourrait être intéressante côté Grizzlies. En effet, avec Mike Conley et Dillon Brooks, Memphis a une base très intéressante sur les postes extérieurs, mais qu’en est-il du pur spot d’arrière ? Voyons les noms. Garrett Temple (verrouillé), MarShon Brooks (out), Wayne Selden (out), et les two-way que sont D.J Stephens et Yuta Watanabe. En gros, et cela se disait pas mal dans les coulisses de la franchise d’Elvis depuis quelques temps, il y a un vrai manque de profondeur sur les ailes, qu’il fallait rapidement régler. Surtout dans la pure création offensive, Memphis ayant rapidement retrouvé ses standards défensifs dignes de l’élite et de ses années Grit and Grind. Ainsi, en toute discrétion, Rivers pourrait profiter de plusieurs minutes et responsabilités offensives dans ce nouveau système, afin de dorer son CV et devenir un agent-libre respecté et désiré cet été. Avant même de se faire couper par les Suns, Austin voulait faire une grosse saison pour signer un sacré pactole en juillet. Mais même si le plan a beaucoup changé depuis août dernier, on reste sur des bases prometteuses et il y a de fortes chances pour que l’arrière soit bien regardé dans quelques mois. Pour cela, il faudra rapidement intégrer la rotation, rentrer dans les plans de Bickerstaff, aider les Grizzlies à retrouver les Playoffs puis attendre que le téléphone sonne.

Austin Rivers a beaucoup bougé ces derniers temps, son dernier stop est à Memphis. Un stop de 5 mois… ou plus ? Ce sera à lui de voir, mais la mission est connue dès aujourd’hui : briller, pour se faire brosser dans le sens du poil cet été.

Source : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top