Celtics

Preview Bulls – Celtics : le classique qui a le moins bien vieilli depuis le single de Manau

Kyrie Irving - BO Uncle Drew
Source Image : Kyrie Irving - BO Uncle Drew

Cette nuit, à 2 heures, les Chicago Bulls reçoivent les Boston Celtics dans un classique old-school de la NBA. Si les anciens se souviendront des duels acharnés entre les deux franchises, les temps ont bien changé et, pour votre santé mentale, on vous déconseille de comparer les effectifs de chaque époque, surtout pour les fans des Bulls…

Ce matin, les Chicago Bulls ont offert à leurs fans un doux réveil puisqu’ils se sont imposés 114 – 112 face à une solide équipe de l’Ouest, le Thunder d’Oklahoma City. Bien aidés par les 10 balles perdues de Russell Westbrook qui ont fait pleurer du sang plus d’un coach, ils ont tout de même réussi un mini exploit, le premier fait d’arme marquant de l’ère Jim Boylen. Mais refermons cette parenthèse enchantée et revenons au réel : les Bulls sont toujours 13èmes de l’Est avec un bilan de 6 victoires pour 20 défaites, ils creusent encore le fond du classement des attaques de la Ligue et n’ont pas lâché cet objectif tant convoité du first pick de la prochaine Draft. À l’inverse, les Boston Celtics retrouvent peu à peu le rythme de croisière qui était le leur la saison dernière, en s’appuyant sur leur éternelle bonne défense et en arrêtant d’empiler les briques chacun de leur côté en attaque. Résultats : une série de 4 victoires consécutives et un top 5 de l’Est retrouvé. Et laisser filer une win contre les Taureaux serait une rechute très sévère pour les hommes de Brad Stevens.

Si l’on a aimé voir le rebond des Bulls sur les deux premiers match au coaching de Jim Boylen, il y a des choses contre lesquelles il sera difficile de lutter, notamment des match-ups compliquées à gérer en phase défensive. Entre autres, que celui qui n’a pas ri à l’idée de voir le pauvre Ryan Arcidiacano garder le briseur de chevilles Kyrie Irving nous jette le première pierre ! Rien en vue, c’est bien ce que l’on pensait… Autre élément qui nous fait craindre le pire pour la franchise de Chicago, la profondeur de banc des Boston Celtics. Parce qu’une fois que les titulaires des Verts en auront marre de faire la chanson à leurs adversaires, il faudra faire avec un Gordon Hayward qui revient fort (à l’image de son carton à 30 points contre Minnesota), un Terry Rozier qui doit aller chercher un contrat et un Jaylen Brown qui semble remis de sa blessure. Bon, on ne va pas non plus noircir le tableau déjà bien crade des Bulls, d’autant que cette équipe est sur une dynamique positive depuis le départ de Fred Hoiberg. Libérés et plus épanouis, qu’est-ce qui pourrait empêcher les scoreurs Lauri Markkanen (victime d’un coup hier mais qui devrait tenir sa place) et Zach LaVine de planter leur vingtaine ? Ah oui, peut-être la 3ème défense de la Ligue…

Ce classique est malheureusement quelque peu démodé ou, du moins, ne déchaîne plus autant de passions qu’au cours d’autres décennies. Pour autant, le match de cette nuit, à 2 heures, est intéressant à mater entre une équipe en pleine relance et une autre qui doit confirmer un statut égratigné en début de saison. Comme pour Manau, maintenant c’est un peu naze, mais vous avez tellement gueulé devant étant jeune…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top