Bulls

Jabari Parker pourrait sortir du banc avec les Bulls : c’est un peu le « si j’aurais su, j’aurais pas venu »

Jabari Parker

Pour Parker, commencer les matchs sur le banc serait « un gros ajustement »…

Source image : Youtube

Vendredi soir face aux Nuggets, Fred Hoiberg a fait un choix fort, ça peut lui arriver : faire sortir du banc Jabari Parker. Malgré une très bonne performance individuelle (19 points, 6 rebonds, 63,6% au tir), l’ailier des Bulls ne semble pas super chaud pour que cela s’inscrive dans la durée…

Le problème dans tout ça, c’est que Jabari Parker n’a clairement pas signé à Chicago pour ne pas être titulaire. Pourtant, il a livré un match de très bonne qualité avec le banc des Bulls, il a tenu la balle, a bien choisi ses tirs mais surtout s’est bien entendu avec Cameron Payne, ce qui peut sembler incroyable mais vrai pour de nombreux observateurs. Après beaucoup de pépins physiques, le choix d’un contrat sur une courte durée (40 millions sur deux ans) était dans l’optique d’une relance dans sa jeune carrière. En même temps du côté de l’exécutif des Bulls, il faut avouer que l’on ne paye pas un joueur aussi cher pour ne pas le faire contribuer au cinq majeur. Mais attention, ce n’est que de la pré-saison et Hoiberg fait des tests. Et ça, on ne va pas le lui reprocher. Le coup dur pour Jabari, c’est que son coach a apprécié son apport du banc et cela pourrait devenir une habitude dès la reprise :

« Avec la second unit, et j’en ai parlé à Jabari, nous l’avons utilisé dans un rôle de facilitateur, et lui donner la balle pour qu’il joue comme un meneur. Et j’ai bien aimé ce que j’ai vu. On va continuer à évaluer ce que cela peut donner, mais j’ai vraiment aimé la forme de mes deux groupes »

Est-ce que le joueur drafté en deuxième position en 2014 a fait le bon choix en allant s’installer dans sa ville natale ? Pas sûr. Oui pour le côté émotionnel, non pour les opportunités qui n’ont pas l’air de déranger Hoiberg. Son poste naturel, c’est ailier-fort et il n’est pas le seul à prétendre au cinq majeur. Comme quoi, les Européens commencent à mettre certains ricains sur le banc, Lauri Markkanen vous fait de bons baisers de Finlande. Cette situation, sans être dangereuse aujourd’hui, est potentiellement compliquée pour Hoiberg. Car couper net la progression du sophomore en le mettant sur le banc après une superbe saison en tant que starter, et décaler Jabari au poste 3, c’est possible mais ce ne serait vraiment pas optimal. La seule solution pour un épanouissement total, dans le jeu mais pas forcément dans le statut, ce serait de voiur Parker sortir du banc. Jabari a en tout cas sorti les panneaux de signalisation de son côté, il ne faudra pas que cela dure longtemps et il va le rappeler s’il le faut :

« Aller sur le banc, c’est un gros ajustement à faire. A moi de tout mettre en place pour que cela change avec le temps. »

Une seule chose Jabari, ne bloque pas ton équipe par égo en affirmant que tu dois toujours commencer sur le parquet. Si Hoiberg a apprécié cette façon de jouer, et que les Bulls ont bien joué dans cette configuration, il va peut-être falloir s’y habituer…

Source : slamonline.com

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top