Jeux Olympiques

Et si Team USA se présentait aux JO… avec le starting five des Warriors ? Ça peut paraître fou, mais c’est bel et bien possible

warriors

On change le maillot et on fait la même, du sale.

Source image : Twitter - @NBA

La planète basket a donne rendez-vous en 2019 pour la Coupe du monde FIBA en Chine et en 2020 pour les Jeux Olympiques de Tokyo. La domination des États-Unis ne risque pas de s’arrêter de sitôt au vu du réservoir national et d’une idée brillante : et si les Warriors devenaient les principaux fournisseurs de Team USA ?

Il n’en fallait pas beaucoup pour que la rumeur apparaisse quand Steve Kerr a été nommé assistant-coach de Gregg Popovich pour Team USA. En plus de former un duo d’entraîneurs avec un swag inimitable, la nomination du coach des Golden State Warriors a donné des idées à certains : former Team USA avec les titulaires d’Oakland. On a envie de vous refaire pleurer et de vous rappeler que le starting five des champions en titre sera composé cette année de Stephen Curry, Klay Thompson, Kevin Durant, Draymond Green et DeMarcus Cousins, une fois que ce dernier sera remis de sa blessure. C’est la première fois dans l’histoire de la NBA qu’une équipe est composée de cinq All-Stars et Team USA pourrait être composée de cinq joueurs d’une même équipe… pour la première fois de son histoire également. Et les Splash Brothers sont plutôt chauds si l’on en croit les propos rapportés par Nick Friedell pour ESPN :

« Ce serait génial. Je ne sais pas si c’est déjà arrivé dans l’histoire de la NBA donc ce serait vraiment énorme. Ça m’excite rien que d’y penser. » – Klay Thompson

“Je n’y ai pas pensé pour être honnête. Je m’inquiète pour ces neuf mois qui nous emmènent en juin. Bien sûr, si ça se goupille comme ça, ce serait génial. »  – Stephen Curry

Visiblement, les gars ne jouent pas assez ensemble dans l’année et seraient ravis de jouer ensemble les compétitions internationales côte à côte. Évidemment la rumeur est venue de la nomination de Steve Kerr et ça n’a pas empêché Curry de répondre avec une pointe d’humour :

« Cette décision a pourri mes chances de jouer. Je ne veux pas voir le coach plus que prévu. Coach Popovich aurait dû savoir avant d’engager Steve que personne ne voudrait jouer pour lui. C’est une situation regrettable. »

Lolilol, Stephen Curry a de l’humour et on espère que son coach ne va pas se vexer. Bien sûr que non, l’ambiance a toujours été au beau fixe du côté de la baie et c’est bien pour cela que la rumeur ne fait qu’enfler. Imaginez les Warriors réaliser un three-peat historique, puis décrocher un titre de champions du monde dans la foulée et aller ensuite chercher une nouvelle médaille d’or (la première pour Stephen Curry) à Tokyo avec Team USA. Please stop. Pas de panique, cette possibilité pourrait ne jamais voir le jour et pour cause, la supériorité de Thomas Heurtel qui priverait Team USA d’une médaille rien ne dit que Boogie et KD prolongeront l’aventure avec Golden State. Le cousin n’a un contrat que d’un an et le double MVP des finales sera free-agent à l’été 2019. Attendons alors avant de crier au cheat, mais si les deux gusses se décident à rempiler et que Golden State conserve son armada, on pourrait se manger de la branlée à la sauce Warriors toute la saison et tout l’été en plus. Petite pensée pour les fans de Foggy City, et pour les autres, stay strong.

Les Golden State Warriors cherchent à imposer une dynastie, alors quoi de mieux que de se retrouver l’été avec le maillot de Team USA pour continuer à faire chier les adversaires. A voir comment se passe l’été 2019 du côté d’Oakland, mais on risque de voir les cinq pépères continuer de rouler sur le reste de la planète basket. Pas de problème, on a Tony Parker, viendez. 

Source : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Mathieu

    15 octobre 2018 à 14 h 43 min at 14 h 43 min

    Et Lopez, D-Will, Joe Jonhson, KG et the truth c’tait pas un 5 100% all star?!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top