Los Angeles Clippers

Danilo Gallinari pourrait parfois jouer… pivot : Doc Rivers nous démontre encore une fois tous ses talents de tacticien

Free Agency Denver Nuggets Danilo Gallinari

20 années de coaching et il arrive toujours à nous surprendre…
Doc <3

Source image : youtube

Les Clippers ont l’un des effectifs les plus homogène de la NBA. Pas de très grands joueurs mais une multitude de gars qui se battent chaque soir et qui performuent chacun dans leur registre respectif. Pat Beverley dans son rôle de bulldog défensif, Danilo Gallinari en tant que scorer, tout comme Tobias Harris qui amène une dimension physique supérieure. On ne cite que ces trois comme exemple, mais on a appris quelque chose d’assez surprenant concernant l’Italien : il pourrait jouer… pivot. Bah ouais morray.

Doc Rivers a un effectif qui lui ressemble. Vrai meneur d’hommes, il se sublime lorsqu’il a des combattants à sa disposition. La saison dernière en est la parfaite illustration puisqu’il a réussi à nous faire aimer une équipe qui, sans top joueurs NBA, a tout de même performé en faisant ressortir ce fameux esprit d’équipe. Pas de très grands changements cet été (du moins, pour l’instant car un certain Butler pourrait débarquer), à part la perte de DeAndre Jordan, le Doc va donc repartir avec le même groupe à la guerre, agrémenté de quelques soldats supplémentaires (Marcin Gortat, Mike Scott…). Un roster peut-être trop limité pour accrocher les Playoffs mais trop ambitieux et trop fort pour tanker. On vante donc les qualités de meneur de Rivers, mais son côté tactique reste encore très limité et ce n’est pas la dernière news qui nous fera changer d’avis. Danilo Gallinari, qui est un poste 3 capable de se décaler au poste 4, pourrait jouer 5 sur certaines séquences. Même Tyronn Lue n’aurait pas eu cette idée, plutôt logique car il n’en a jamais.

« Danilo Gallinari m’a affirmé que lorsqu’il jouera avec Tobias Harris, il sera toujours une position au-dessus. Avec les titulaires, il jouera 4 et Tobias sera 3. Avec la lineup de fin de match, il sera 5 et Tobias 4. »

Ok, on ne dirait pas non à quelques explications sur cette décision. Tout d’abord, le fait que l’Italien soit toujours positionné « au-dessus » de Tobias Harris : s’il y en a bien un des deux qui peut se décaler un peu plus à l’intérieur, c’est bien Tobias. Certes Gallinari est un peu plus grand (2m08 contre 2m06 pour Harris), mais il est plus frêle et léger, ce qui va le faire souffrir lorsqu’il se retrouvera face à des monstres physiques. Le placer en pivot permettra d’améliorer le spacing de l’équipe, d’écarter le 5 adverse loin de sa raquette, mais Harris en est également capable. Entre le Luka Doncic en 4 puis Galo en 5, on ne sait plus où donner de la tête. Et on se sent obligé de parler des problèmes physiques dont il souffre depuis son arrivée en NBA. Une seule saison complète, sa deuxième avec les Knicks, puis catastrophe sur catastrophe qui ont mené à une saison 2017/2018 composée de 21 petits matchs. Le joueur est hyper fragile, alors malgré toutes les bonnes raisons que lui ou Doc peuvent nous sortir, est-ce vraiment une bonne idée de l’envoyer au charbon face à des DeAndre Jordan, DeMarcus Cousins ou Deandre Ayton (relous ces prénoms de ricains) et autres bêtes athlétiques ? Il est loin d’être une catastrophe en défense, mais il aura beau tout donner, il va se faire marcher dessus. Le problème est-il au niveau de la profondeur d’effectif ? Pas vraiment. Mbah A Moute est de retour au bercail et peut jouer 4, Mike Scott débarque de Washington où il a réalisé une très bonne saison, Montrezl Harrell peut-être placé ailier-fort ou pivot, et on n’oublie pas le meilleur ami de Tobias, Boban Marjanovic, et celui de John Wall, Marcin Gortat. Aligner Galo en 5, c’est donc un pari de fin de match, une sorte de botte secrète que le Doc balancera à 5 minutes du buzzer (bon elle n’est plus vraiment secrète). Cette formation ressemble peut-être à une death lineup dans l’esprit du coach, on la décrirait comme une death lineup… du pauvre. Ça nous enjaille pas plus que ça pour le moment, on attend de voir en situation de match.

Mais quelle est cette idiotie ? On sait tous que la raquette Tobi et Bobi est la meilleure de la NBA, mais non, on préfère nous enlever le géant le plus aimé de la ligue par un… ailier. Une réaction à chaud qui demandera un peu d’analyse lorsqu’on aura l’occasion de voir la lineup en situation. On conseille tout de même à l’ancien Nugget de venir bien protégé, sa tête risque de prendre pas mal de coups. 

Source texte : Twitter/@jovanbuha

1 Comment

1 Comment

  1. Mickey

    26 septembre 2018 à 23 h 18 min at 23 h 18 min

    j’ai vu le Galli à Londres de près, le gars est vachement grand. si il démontre autant de gnac qu’en sélection italienne, il peut y arriver.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top