Rockets

Nouvelle opération pour Brandon Knight : même en changeant de franchise il continue à avoir la poisse

Brandon Knight

Jean-Michel Poisse.

Source : Youtube

Brandon Knight est un joueur talentueux, cela ne fait aucun doute. Pourtant sa carrière en NBA n’est pas partie pour rester dans les mémoires, ou alors seulement dans le rôle de la victime, car le garçon est on ne peut plus malchanceux. Déjà sur le flanc toute la saison dernière suite à une rupture des ligaments croisés, le néo Rockets doit désormais passer par la case nettoyage du genou, et loupera donc le début de saison.

Brandon Knight est la poisse incarnée. Par exemple, il n’a jamais pu jouer une seule saison complète depuis son arrivée dans la Ligue. Ou encore, il a fait le tour du monde sur un poster, mais dans le rôle du gars en dessous de DeAndre Jordan qui se faisait complètement écraser, ou se tordait la cheville devant le handle de Kyrie Irving au Rising Star Challenge. Et la liste ne s’arrête pas là, entre blessures, lay-up loupé tout seul en contre-attaque pour le game winner, méformes, le mec n’a que trop peu pu s’exprimer son talent, alors qu’il en a indéniablement beaucoup. Et rebelote, ça ne pouvait pas manquer, car tout juste échangé aux Rockets il prend déjà du retard puisqu’il sera sans doute indisponible pour le training camp, selon Shams Chariana de The Athletic.

« Brandon Knight  a subi une intervention chirurgicale au genou gauche, considéré comme un «nettoyage» et manquera un certain temps. »

Si l’opération est, sur le papier, beaucoup moins grave que celle qu’il a subi en août dernier, mais tout de même pas hyper rassurante pour un mec qui est capable de s’exploser le genou en match de charité, les Rockets semblaient pourtant compter sur lui. Mais une préparation optimale est toujours préférable, surtout quand tu débarques dans une nouvelle team. Après, Brandon a l’habitude d’avoir des saisons tronquées, avec un plafond de matchs joués fixé à 75 matchs lors de sa saison sophomore. Honorable me direz-vous, si sa moyenne de matchs joués par an était resté fixée autour des 70. Sauf que sa moyenne est plutôt autour des 50, avec une « pointe » à 11 matchs en 2014-2015. Il va donc falloir cravacher pour réussir à se faire une place dans le roster bien fourni en extérieurs de Houston, où ses qualités à la création et au scoring peuvent en faire un excellent back-up, que ce soit pour Chris Paul ou pour James Harden, puisqu’il peut évoluer sur les deux postes. Un atout qu’il pourrait mettre à profit si son corps le laisse enfin tranquille, histoire de mettre derrière lui cette réputation d’injury prone.

Quand y en a plus y en a encore, voilà qui pourrait être le slogan de vie de Brandon Knight, qui doit encore composer avec un nouveau contretemps, une opération visant à « nettoyer » son genou. On espère que cette opération lui sera bénéfique et lui permettra de revenir à un niveau plus en adéquation avec son talent. Enfin.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top