Knicks

Les Knicks pourraient se laisser tenter par Lonnie Walker : c’est pas un peu haut le neuvième pick ?

Il a pas un pris… Elfrid Payton ?

Source image : youtube

Plutôt prévu en milieu de premier tour, le meneur des Miami Hurricanes Lonnie Walker semble avoir sérieusement tapé dans l’œil des scouts des Knicks. Un choix surprenant si ces derniers venaient à le sélectionner dans la nuit de jeudi à vendredi. 

L’info est sortie via ESPN, les Knicks, titulaires du 9ème pick, en pinceraient depuis plus d’un mois pour le point guard des Miami Hurricanes, Lonnie Walker. Un choix intriguant lorsque l’on sait que d’autres gros clients tels que Collin Sexton ou Shai Gilgeous-Alexander seraient susceptibles d’être disponibles aux alentours du dixième choix. En effet, Lonnie Walker n’a pas eu le même rendement que ses concurrents en NCAA cette saison. Il tournait en Floride à 11,5 points, 2,6 rebonds, 1,9 passe, 0,9 interception et 0,5 contre en 28 minutes, bien loin par exemple des 19,2 points de Sexton. Toutefois, le chevelu de 19 ans a été plombé en début de saison par une blessure au ménisque.

En NCAA, Lonnie Walker a montré de belles choses en attaque, grâce à un physique impressionnant: 1m96, 93 kg et une envergure de 208 cm. ESPN rapporte que son agressivité vers le panier, sa capacité à créer son propre tir et son potentiel défensif ont tapé dans l’œil de la franchise new-yorkaise. Tiens parlons-en de son potentiel défensif. Avec une morphologie proche de celle de Franck Ntilikina, notre « French Prince » national, Walker doit faire bien mieux. En NCAA, le sosie capillaire d’Elfrid Payton manquait parfois de rigueur et d’intensité. Un problème dans une NBA où le moindre flottement défensif est payé cash. Néanmoins, Lonnie Walker semble être avant tout un potentiel, un diamant brut sur lequel les Knicks voudraient parier. Le joueur possède certes quelques lacunes, mais rien de définitif. En effet, après des heures passées à la salle, des sessions de shoot derrière l’arc et quelques dizaines d’heure de séances vidéos, le meneur aurait tout pour devenir un 3 and D moderne. Un joueur complet et fiable capable de créer et de faire jouer ses partenaires. Les work-out individuels précédents ont été concluants et d’autres seront également à prévoir avant jeudi. Un backcourt longiligne et pourquoi pas défensif, Ntilikina-Walker pourrait donc voir le jour dans la Big Apple. En cruel manque de talent dans l’aile sous réserve d’une arrivée de Kawhi Leonard ou de Lebron James, le GM Scott Perry hésiterait aussi avec l’ailier de Kentucky, Kevin Knox.

Après avoir drafté Porzingis puis Francky « contre l’avis des fans », New York pourrait encore nous surprendre cette année. Choisiront-ils le potentiel de Lonnie Walker ou miseront-ils sur le sureté en prenant Kevin Knox ? Réponse jeudi 21 juin.

Source  texte : ESPN

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top