News NBA

Zach LaVine et Aaron Gordon devraient se voir offrir le max : Chicago et Orlando croient en leurs pépites

Aaron Gordon Slam Dunk Contest 2016

T’inquiètes Aaron, t’auras bientôt un contrat à la hauteur de tes dunks.

Source image : Sport Science

Restricted free-agents, Aaron Gordon (Orlando Magic) et Zach LaVine (Chicago Bulls) pourraient forcer leur team respective à mettre le paquet pour les garder en cas d’offres extérieures intéressantes. Trust the process ou pas ?

C’était la grosse contrepartie du trade avec les Wolves qui a vu Jimmy Butler se transformer en loup-garou. Pourtant, de franchise player il n’a pas la carrure ni l’expérience, et on ne lui jettera pas la balle dans la gueule pour cette évidence. En outre, Chicago avait récupéré dans cet échange le meneur Kris Dunn et surtout le septième choix de la dernière Draft, notre ami du Nord, Lauri Markannen. Si le rookie a fait une première saison très prometteuse, Kris Dunn n’a pas l’étoffe d’un meneur d’hommes. Reste un Zach LaVine qui n’est pas arrivé dans l’Illinois remis de sa rupture des ligaments croisés, il n’a commencé sa saison avec les taureaux qu’en janvier et a subi les lois du tanking en fin de saison. Bilan : 24 petits matchs joués pour 16,7 points, 4 rebonds et 3 assists de moyenne par rencontre, avec un sale 38% au shoot dont 34% du parking. Mouais. Bien sûr qu’on ne peut pas tirer un bilan de son intégration dans une équipe en recomposition et à la sortie d’une saison noire physiquement. Surtout qu’il a gratifié le public du United Center de très grosses performances… qui se comptent sur les doigts de la main. Offrir le max au dunkeur fou semble être un pari audacieux pour les Bulls. Plusieurs voix de la planète NBA sont pourtant persuadés que LaVine, comme Gordon, auront droit à leur contrat max cet été, à commencer par celle de Shams Charania, pour Yahoo Sports.

« Je pense que les deux équipes sont au courant qu’elles ont besoin de lâcher le contrat max pour eux [LaVine et Gordon]. Mais la question va être de savoir si elles vont elles-mêmes leur proposer un tel contrat ou si elles vont se contenter de matcher les offres adverses. C’est la deuxième solution qui semble la plus plausible. Le sentiment que j’ai concernant ces deux équipes est qu’elles se disent : ‘Si Zach LaVine part et obtient le max, nous avons trop investi en lui.’ Idem pour Aaron Gordon. C’est une sorte de modèle, c’est la norme. »

L’ami Gordon devrait rester bleu la saison prochaine, un contrat max offert par le Magic serait beaucoup moins étonnant qu’il ne le serait pour LaVinasse aux Bulls. L’ailier, quatrième choix de la cuvée de la Draft 2014, sort de sa meilleure saison avec 17,6 points, 8 rebonds et 2,3 assists de moyenne. Il est l’une des rares satisfactions de la bande à Mickey, qui enchaîne les saisons irrégulières. Aaron devrait attirer les convoitises. Mais une offre extérieure ne pourra dépasser 107 millions de dollars sur quatre ans, on imagine mal le Magic ne pas mettre son veto et le signer pour 146 plaques sur cinq années, soit le max. Concernant LaVine, s’il paraît peu probable qu’il quitte la région des Lacs après vingt pauvres matchs joués, on doute qu’il touchera le max, à moins d’un coup de bluff de la part d’une autre franchise souhaitant faire monter les enchères.

On réglerait bien cette histoire sur un pur concours de dunk, avec un vrai enjeu cette fois : le vainqueur ramasse le pactole tandis que le perdant garde son salaire de rookie évolué et ramasse les thunes de la billetterie. On vous laisse suggérer l’idée à Adam Silver.

Sources texte : Yahoo Sports, Clutchpoints

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top