Cavaliers

Preview Game 5 Cavaliers – Pacers : défaite à la maison interdite pour LeBron et sa clique

LeBron James Kevin Love Cavaliers

Les demi-finales de Conférence semblent encore loin pour les Cavs.

SourceiImage : Youtube - TNT

De retour dans leur Quicken Loans Arena, les Cavaliers doivent à tout prix remporter ce Game 5 s’ils ne veulent pas se retrouver en très mauvaise posture. Entre dominer 3-2 et être mené 3-2, la différence est énorme, à peu près comme le talent de Gérard. La Q se transforme en place to be ce soir, et la fiesta commence à 1 heure.

Vous l’avez peut-être remarqué si vous avez suivi la série entre les Cavs et les Pacers, Cleveland joue à peu près un match sur deux. Du coup, ils ont lâché aux Pacers les Game 1 et 3, à croire que LeBron est allergique aux nombres impairs. On ne le lui souhaite pas, sinon cela voudrait dire que le Game 5 de ce soir est déjà perdu. Plus sérieusement, The Land ne peut pas se permettre de perdre un nouveau match. Déjà que très peu de brackets prévoyaient que la série ne dure six matchs, alors en sept, ce serait inconcevable. Et pour gagner, il faut une remise en question immédiate, sur plusieurs points. Sans parler de la défense, il faut trouver des systèmes offensifs. L’attaque est bien trop pauvre. Elle se résume à donner la balle à BronBron et de voir ce qu’il se passe. Pas de démarquage ? LeBron fonce. Un coéquipier démarqué ? Passe et catch-and-shoot. Ça ne peux pas continuer, pour la simple raison que cela dépend beaucoup trop de l’adresse extérieure. Qui est-ce qui remet Cleveland a l’abri dans le Game 4 ? Kyle Korver. On l’aime beaucoup Kylou, mais ce n’est pas normal qu’un candidat au titre repose autant sur lui pour gagner.

# La clé du match : un Kevin Love au niveau

L’autre remise en question tourne autour de Kevin Love. Depuis le départ de Kyrie Irving, c’est lui le lieutenant, la deuxième option. Avec les choix de Tyronn Lue, il s’est retrouvé pivot pendant une partie de la saison, un rôle qu’il a tenu correctement malgré quelques blessures. Mais depuis le début des Playoffs, Kéké L’Amour est méconnaissable. Il n’y a pas un match où on ne se pas où il est passé, et ça devient problématique dans une série aussi serrée. Quand la deuxième option d’une équipe n’est pas au rendez-vous, il est compliqué de prétendre à viser le titre, puisque tout repose sur le franchise player et sur l’adresse des roles players. Ça ne s’arrange quand en face Indianapolis a de vrais guerriers qui sautent sur n’importe quelle opportunité. En soi, 12 points, 10,5 rebonds, ce n’est pas si mauvais (même si c’est insuffisant), mais quand en plus, les efforts défensifs ne sont pas là, ça met vraiment les Cavs en danger. Que Myles Turner tutoie les 50-40-90 au tir (seuls les lancers sont en-dessous) tous les soirs, cela prouve la marge de progression de Kevin Love dans ce secteur là. Il faut vite réagir parce que les Cavaliers ont besoin de leur lieutenant en pleine possession de ses moyens.

Bien sûr, même si Kevin Love n’est pas au niveau, quelques joueurs peuvent sauver les Cavs, à commencer par Gérard, bien sûr. Mais rappelons qu’il ne s’agît là que du premier tour des Playoffs. Alors, pour dérouler dans le futur, il faut prendre confiance dès maintenant.

1 Comment

1 Comment

  1. venum

    25 avril 2018 à 18 h 51 min at 18 h 51 min

    Yo le GM des Cavs si tu lis ce post, prends Thon Maker vire moi TT, bon qu’à sauter sur des bitches et se faire griller comme un naze….. à défaut de prendre des rebonds, inclus dans tes starters le valeureux Rodney Hood et surtout fais sauter Tyron qui sert à rien… Le temps qu’il construise des systèmes défensifs cohérants coach LeBron sera déjà à Phily. Peut pas tout faire le mec amendonné.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top