Cavaliers

Doublette de la mort pour les Cavs : Bucks lundi, Raptors mercredi, un bon test avant les Playoffs ?

LeBron James giannis
Source image : NBA League Pass

Après un roadtrip mitigé mais qui a permis à LeBron James d’envoyer quelques pépites, les Cavs sont de retour à la maison. Pour se reposer ? Certainement pas. Cleveland va recevoir deux bonnes armées dans la Q en ce début de semaine.

Pas de repos pour les vrais guerriers. Si la phrase peut être prise comme un clin d’oeil envers les Warriors, elle est surtout envoyée tel un pavé dans la mare ce lundi car les hommes de Tyronn Lue vont devoir rester focus comme jamais. Le coach des Cavs, justement, est au centre des préoccupations locales car sa santé a l’air d’en inquiéter certains. Déjà absent plusieurs fois cette saison, Lue est peut-être la cible de nombreuses critiques justifiées mais il reste l’homme présent en tête du banc tous les soirs, son absence n’aide donc pas Cleveland à stabiliser son navire. Sera-t-il présent sur les deux tests de cette semaine ? Peut-être bien, mais quoi qu’il en soit c’est tout un groupe qui va devoir hausser son niveau de jeu. Car même si les implications ne sont pas inquiétantes à l’heure actuelle, prendre deux pilules à domicile serait très mal venu à un petit mois des Playoffs. Ce lundi, c’est Milwaukee et ses Bucks qui rendront visite à Gérard, avant de laisser la place à DeMar DeRozan et ses Raptors. Un potentiel adversaire du premier tour (ou du second ?) pour commencer avec Giannis au volant, et le leader de la Conférence Est qui ne rêve que d’une chose, devenir le nouveau représentant en Finales NBA à la place de BronBron et sa bande. Des matchups bien différentes, mais qui représentent chacune de belles missions collectives.

Il y a d’abord les Bucks, que les tenants du titre à l’Est ont écarté deux fois sur trois matchs cette saison. Profitant de leur expérience pour apprendre une bonne leçon aux jeunes daims, les Cavs n’ont pas tourné autour du pot et ont fait le job. Sauf que ces trois rencontres ont eu lieu dans un timing précis et qui semble aujourd’hui à des années lumières de la date actuelle : octobre, novembre et décembre, donc quand Cleveland avait son ancien effectif et quand Milwaukee avait un autre coach. Ainsi, on prend deux nouvelles équipes, et on recommence. Encore loin de pouvoir représenter une vraie menace, les Bucks savent qu’ils pourront faire du bruit en s’imposant chez le King ce lundi. Ensuite ? Toronto, ah Toronto. Battus de justesse par le Thunder ce dimanche, les potes de Kyle Lowry ont eux largement remporté la seule affiche de cette saison face aux Cavs (133-99), mais il reste encore deux rencontres à jouer face à Cleveland. Deux occasions pour les Raptors d’envoyer un message clair avant ce que tout le monde attend comme de probables retrouvailles au mois de mai. Est-ce qu’il s’agira d’une demi-finale de conférence ? Est-ce que ça se jouera pour le titre ultime à l’Est ? Impossible à dire à l’heure actuelle, mais on peut être assurés d’une chose : les Canadiens ne viendront pas dans l’Ohio en traînant des pieds. S’ils peuvent prendre le stylo des mains de LeBron et écrire le script de la régulière en mettant une nouvelle cartouche aux Cavs, il y aura un pion d’avancé en attendant l’arrivée du printemps. Ce sont donc deux grosses affiches qui attendent Cleveland, sans Kevin Love puisqu’il devrait revenir en fin de semaine, mais avec un effectif prêt à relever le challenge.

La régulière reste la régulière, nous diront certains. Et en soit, on pourrait être tentés de les suivre dans cette approche. Sauf qu’à quelques semaines des choses sérieuses, les Cavs doivent monter en température et justement choisir dans quel état d’esprit démarrer les Playoffs : visés par les doutes en s’inclinant face à des gros de l’Est, ou respectés car ayant montré qui est encore le patron de la conférence ? Messieurs, à vous la parole.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top