Cavaliers

DeAndre Jordan et Cleveland : pour que cela se fasse il faudrait lâcher le pick de 2018, et c’est plutôt mort

deandre jordan
Source image : CavsNation

Plus qu’un petit mois pour réaliser des transferts en NBA, et le même dossier qui revient sur la table comme un petit salé aux lentilles. DeAndre Jordan à Cleveland, est-ce bien sérieux ? Pour ce faire, il faudrait lâcher une belle pépite dans l’équation.

Monsieur Terry Pluto à la barre, habituellement aux commandes du Cleveland Plain Dealer catégorie ballon orange. Le journaliste, qui tient sa rubrique régulière concernant tout ce qui entoure les Cavs, se penchait dernièrement sur cette fameuse question posée à l’instant. Avec autant de fans se demandant si le management de l’Ohio va appuyer sur la détente, une petite update méritait sa place dans le brouhaha quotidien. C’est donc un cousin d’un pote d’une amie d’une connaissance de la boulangère d’un neveu qui aurait dit au journaliste quelques éléments intéressants dans la course au DeAndre. Plus sérieusement, puisqu’on prend qui plus est cette source au sérieux, intégrer le pick de Draft 2018 des Cavs augmenterait sérieusement les possibilités de voir les Clippers lâcher DeAndre Jordan, au point de faire changer l’avis des managers californiens dans le processus. Sachant que le pivot sera libre cet été, une fois sa player option refusée, la franchise de Los Angeles pourrait tomber dans un petit move de panique de fin de deadline le 8 février prochain et lâcher son All-Star à quelques franchises. Dont celle de Cleveland, qui possède avec ce fameux pick un aimant des plus attirants. Maintenant, quid de la probabilité de voir tout cela se produire ? Difficile à dire.

Car plusieurs éléments rentrent en compte, et deux camps s’opposent avec des demandes très différentes. Les Clippers, de leur côté, croient en leurs chances d’aller en Playoffs, et ce malgré des blessures frustrantes à tous les postes. Même s’il ne s’agit que d’une qualification symbolique, elle est importante pour montrer qu’une nouvelle page après CP3 se met en place. Du coup, voir DeAndre Jordan se faire remercier par ses supérieurs semble peu probable, mais on n’est pas à l’abris d’un sale mois de janvier qui voit DJ regarder sérieusement la porte de sortie. Les Cavs, de l’autre côté, ont la main qui tremble car la réalité est celle-ci. Bourré de talent et de stars, le groupe de Tyronn Lue reste affligeant en défense et moins athlétique que celui de Golden State, ce qui ne suggère rien de très rassurant pour le mois de juin prochain. Ajouter DeAndre dans la raquette de Cleveland serait un énorme coup… mais un coup de poker. Notamment car l’ami Jordan sera libre de pouvoir signer où bon lui semble en juillet, et impossible de prédire s’il prolongerait dans l’Ohio. Ce coup/coût en question demanderait donc de lâcher le pick de Draft, qui est celui des Nets pour la cérémonie de cette année. Est-il si précieux que cela, quand on voit la place de Brooklyn aujourd’hui au classement ? Nope. Et est-ce que cela rassurera LeBron de rester agrippé à ce pick, par inquiétude du futur ? Non plus. Les Cavs pourraient-ils faire sans Tristan Thompson et Channing Frye par exemple, qui représenteraient deux pièces capables de matcher le salaire de DJ ? Oui. Mais toutes ces interrogations mènent au même point : aucune réponse ne sera avancée tant que pick de Draft sera verrouillé.

Et vu que les mêmes sources de Terry Pluto indiquent le fait que Koby Altman n’a pas prévu de marchander ce pick, difficile de croire que cela va se secouer dans l’Ohio sur les quatre prochaines semaines. DeAndre avec un maillot des Cavs ? Pas sûr que cela arrive… à moins que le management de Cleveland ne prenne un énorme risque au buzzer.

Source : Cleveland Plain Dealer

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top