News NBA

Carlos Boozer prend sa retraite : le joueur le plus bruyant de toute la NBA part dans l’anonymat

Carlos Boozer

Nos oreilles te remercient.

Source image : YouTube/NBA

Carlos Boozer raccroche. L’ailier-fort de 36 ans qui n’a plus joué en NBA depuis la saison 2014-15 a annoncé sur ESPN qu’il mettait un terme à sa carrière. Après une pige de quelques mois en Chine, il n’a pas réussi à trouver une franchise prête à l’accueillir pour un ultime challenge en NBA. Clap de fin et retour sur la carrière du All-Star.

Carlos Boozer a toujours été mésestimé. Déjà lors à la Draft 2002, alors qu’il a été champion universitaire en 2001 avec Duke, il n’est sélectionné qu’au second tour, au 35ème rang par les Cleveland Cavaliers. Après deux saisons correctes, il rejoint le Jazz, et forme une belle équipe avec Andrei Kirilenko, Deron Williams et Mehmet Okur. Ensemble ils atteindront quatre fois les Playoffs et iront jusqu’en finale de Conférence 2007, seulement battus par San Antonio (4-1). En 2010 il vient apporter son expérience aux Chicago Bulls, il y vivra une nouvelle finale de Conférence, perdue elle aussi face au Heat cette fois. Il est finalement coupé par Chicago en 2014 et signe aux Lakers mais cette saison ne se passe pas très bien. Il prend alors un break puis signe en Chine pour la saison 2016-17. Bien décidé à retrouver les terrains NBA en 2017-18, il n’a pas trouvé de terrain d’entente avec une équipe, il décide donc d’arrêter sa carrière en décembre 2017.

Une carrière que l’on peut qualifier de riche. Outre ses deux finales de Conférence, il a aussi été champion universitaire en 2001, et bien sur, son plus beau titre, champion olympique en 2008, une revanche pour lui qui était aussi de l’échec en 2004, même s’il était très jeune. Coté individuel il a été sélectionné deux fois au All-Star Game en back-to-back (2007 et 2008), mais blessé, il n’a pu participer qu’en 2008. Ces saisons 2006-07 et 2007-08 sont ses meilleures campagnes statistiques et il compile plus de 20 points et 10 rebonds avec Utah ces années là. C’est aussi en 2007 qu’il tape son career-high, 41 points contre les Rockets. En carrière, Carlos Boozer frôle aussi le double-double de moyenne, compilant 16,6 points et 9,8 rebonds. Il est d’une incroyable régularité, et n’a jamais réalisé une saison sous les 10 points de moyenne, même lors de sa saison rookie.

Pas franchement renommé pour sa défense, Carlos Boozer a tout de même enfilé plus de 13 000 points surs les parquets NBA tout au long de sa carrière. Il lui manquera cette fameuse bague de champion, mais il pourra tout de même montrer ses deux médailles olympiques à ses petits-enfants dans quelques années. Malheureusement ses derniers souvenirs laissés en NBA ne sont pas les plus heureux mais on se souviendra longtemps de ses cris dans la peinture pour réclamer la faute et de ses faux cheveux dessinés à la main.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top